Immobilier: les marchés les plus chauds (et les plus froids)

Publié le 01/02/2019 à 15:44

Immobilier: les marchés les plus chauds (et les plus froids)

Publié le 01/02/2019 à 15:44

Par lesaffaires.com

Parmi les 10 municipalités qui ont connu la plus forte croissance du nombre de ventes immobilières résidentielles, la majorité se trouve dans les deuxième et troisième couronnes Montréal.

La petite municipalité de L’Épiphanie, dans Lanaudière, occupe la première place avec un hausse de 44% des ventes. Elle est suivie par Les Coteaux (+40%), située à même distance de l’île de Montréal, mais côté ouest, dépassé Salaberry-de-Valleyfield. La Plaine (+34%), Carignan (+34%), La Pairie (+30%) et Saint-Philippe (+26%) se trouvent aussi sur cette liste.

Cela s’explique du fait que les maisons y sont encore accessibles. Plus on se rapproche du centre, plus les maisons et les copropriétés en ventes sont rares, et plus elles sont chères.

C’est la grande trame de fond du dernier Palmarès du marché immobilier résidentiel au Québec publié par la Fédération des chambres immobilière du Québec.

Tout de même, étonnamment, c’est à Saint-Alexis-des-Monts, en Mauricie, que les prix ont monté le plus rapidement en 2018. La hausse de 35% connue là-bas, sans doute sur un faible volume de ventes, a porté le prix médian l’unifamiliale à 134 000 $. Rien à avoir avec l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, grand habitué de ce genre de palmarès, où le prix médian de la maison unifamiliale, poussé par une hausse de 26% en 2018, atteint 999 000$.

Voici la liste des endroits qui ont connu les plus importantes hausses des prix:

Saint-Alexis-des-Mont (Mauricie; 134 000$; +35%)

Saint-Anne-des-Lac (Laurentides; 337 500$; +26%)

Plateau-Mont-Royal (Montréal; 999 000$; +26%)

Cité-Limoilou (Québec; 310 000$; +24%)

Grenville-sur-la-Rouge (Laurentides; 154 800$; +24%)

Saint-Marguerite-du-Lac-Masson (Laurentides; 197 500$; +23%)

Hampstead (Montréal; 1 355 000$; + 21%)

Saint-Philippe (Rousillon; 293 859$; +20%)

Rosemont-La Petite-Patrie (Montréal; 655 000; +19%)

Mont-Royal (Montréal; 1 344 000$; +19%)

À l’exception de Magog, où le prix des copropriétés a grimpé de 14% en une année, tous les coins chauds pour ce type d’habitation se situent à Montréal ou dans les environs. Loin d’être les plus chères de la province, ce sont les copropriétés de Boisbriand qui ont gagné le plus de valeur grâce à un bond du prix médian de 23 % (257 500$).

Quant aux plex, on enregistre les plus fortes augmentations de prix à Rouyn-Noranda (Abitibi : 265 000; + 15%), suivie par Lévis (280 000 ; +15%) et le Sud-Ouest de Montréal (526 000$; +12%).

Les maisons unifamiliales les plus abordables sont toujours en régions, les moins chères se trouvant à Thedford Mines (Chaudière-Apppalaches; 100 000$), à La Tuque (Mauricie; 101 500$), à Mont-Joli (Bas-Saint-Laurent; 105 000$), à Shawinigan (Mauricie; 115 000$) et Asbestos (Estrie; 115 500$).

Daniel Germain

 


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Découvrez la nouvelle formule de Les Affaires!

21/01/2020 | Les Affaires

Consultez le fruit de nos réflexions sur qui nous sommes et ce que nous voulons offrir à nos chers lecteurs.

Immobilier: croissance remarquable des ventes en décembre

20/01/2020 | Les Affaires - JLR

Le marché immobilier québécois fut vigoureux en 2019 et le mois de décembre dernier n’a pas fait exception.

À la une

La Fed laisse ses taux inchangés

Mis à jour à 14:29 | AFP

La Fed note que la consommation des ménages augmentait à un rythme «modéré» et non plus «solide».

Le leadership selon un aumônier et coach de vie

11:38 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Une équipe a besoin de combiner les forces de leaders bruyants et discrets croit Lorenzo Della Foresta.

Le prochain président de la CDPQ a été choisi par Québec

Mis à jour à 14:33 | La Presse Canadienne

Le gouvernement Legault a arrêté son choix sur Charles Émond pour succéder à Michael Sabia à la tête de la CDPQ.