Un pont vers la Chine : apprendre le Mandarin à Bishop’s

Publié le 17/06/2019 à 00:01

Civilisation plusieurs fois millénaire, la Chine fascine depuis longtemps, et encore davantage par sa croissance économique et culturelle fulgurante au cours des dernières décennies. Nombreux sont ceux qui y décèlent un incroyable potentiel, mais comment appréhender une culture à première vue si différente de la nôtre, et dont l’influence ne cesse de croître à travers le monde?

L’apprentissage de la langue chinoise moderne – le Mandarin – est assurément l’une des clés pour ceux qui seraient tentés par l’aventure que fait miroiter l’Empire du Milieu. À ces esprits intrépides, l’Université Bishop’s à Sherbrooke propose un cours de Mandarin ouvert à tous – tant aux étudiants inscrits à un programme de diplôme qu’à ceux qui souhaitent se lancer dans une nouvelle aventure : les entrepreneurs et gens d’affaires qui veulent étendre leurs marchés, les professionnels qui veulent élargir l’horizon des défis qu’ils souhaitent relever, ou encore les explorateurs en quête de destinations touristiques hors des sentiers battus.

« Il est important de bien connaître les codes culturels pour réussir en Chine, et ils sont très différents des nôtres. L’apprentissage de la langue est bien sûr un énorme pas dans la bonne direction, » explique Mark Saykaly, un diplômé de l’Université Bishop’s qui s’implique aujourd’hui notamment au sein de la Fondation de l’université, ainsi qu’auprès des associations locales de diplômés en Chine et dans la grande région de l’Asie du Sud-Est.

Le nombre de « Gaiters » (c’est le nom de l’équipe athlétique universitaire de Bishop’s, et une désignation par laquelle les étudiants s’identifient souvent) est appelé à continuer à croître en Chine. En effet, parmi les étudiants internationaux à Bishop’s, la cohorte originaire de Chine est la plus nombreuse, devançant le nombre d’étudiants originaires des États-Unis et de la France. Cela offre également des opportunités d’enrichissement de l’apprentissage du Mandarin : faire la connaissance une personne dont le Mandarin est la langue maternelle sur le campus est une possibilité bien réelle.

« Une des forces de Bishop’s pour l’enseignement des langues – comme dans bien d’autres domaines – réside notamment dans la petite taille de groupes de classe, » explique le professeur David Tea, qui enseignera le cours de Mandarin lors de la rentrée 2019. « C’est l’une des signatures de l’expérience d’apprentissage à Bishop’s : de petits groupes de cours favorisent les progrès des étudiants, ainsi que le développement de relations de proximité avec l’enseignant, qui est en mesure d’offrir un suivi plus personnalisé. »

Les cours de Mandarin offerts par le Département des Langues modernes, littératures et cultures à l’Université Bishop’s ont été conçus pour des étudiants n’ayant aucune connaissance préalable des langues chinoises. Les cours se veulent une introduction au Mandarin moderne à travers la grammaire, le vocabulaire, les caractères écrits, ainsi que divers aspects de la culture chinoise.

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approche.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.