Démystifier les formes d'accompagnement

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juillet 2019

Démystifier les formes d'accompagnement

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juillet 2019

(Photo: 123RF)

MENTORAT, PARRAINAGE ET COACHING. Quel genre de relation désignent exactement les termes mentorat, coaching et parrainage ?

Mentorat

L'Odyssée d'Homère raconte que Mentor est celui qui a conseillé et guidé le fils d'Ulysse après que le souverain eut quitté son royaume pour prendre part à la guerre de Troie. Plusieurs siècles plus tard, ce prénom est devenu synonyme d'accompagnateur avisé, même s'il évoque davantage Yoda, le Grand Maître Jedi dans l'imaginaire populaire.

« Un mentor, c'est des oreilles qui te parlent et qui t'aident à structurer tes idées. C'est aussi un grand coeur, parce qu'il s'engage bénévolement », résume Pierre Duhamel, directeur général de la Fondation de l'entrepreneurship, qui gère le Réseau M. « C'est de l'écoute active au cours de laquelle le mentor apprend tout autant que le mentoré, car il s'agit d'un partage d'expériences. Ils sont avant tout dans le savoir-être. »

Une relation mentorale, ou dyade, vise le développement professionnel harmonieux au sens large du terme. Elle consiste généralement en rencontres à intervalles réguliers qui s'étendent sur une ou plusieurs années. Elle peut être informelle ou encadrée, que ce soit par un programme interne d'entreprise ou par une organisation externe. Cette dernière offre un service gratuit ou un service pour un montant forfaitaire destiné à couvrir ses frais de gestion. « Au Réseau M, nous avons une structure éthique très forte, afin que le rapport soit le plus désintéressé possible », ajoute M. Duhamel.

Coaching

Une autre forme d'accompagnement a prospéré en parallèle : le coaching (seul le vocable anglophone est utilisé dans le domaine). Comme son pendant sportif, ce processus vise à atteindre un objectif précis ou à surmonter un obstacle qui nuit au développement professionnel. Le savoir-faire est davantage mis de l'avant. « Il s'agit d'une relation le plus souvent rémunérée et circonscrite dans le temps, durant laquelle un coach professionnel va travailler avec son client sur un enjeu à régler ou à améliorer », explique Caroline Phaneuf, consultante senior chez Analys, un cabinet-conseil en développement organisationnel et de carrière.

Le questionnement menant à des prises de conscience puis à la mise en action est au coeur de cette démarche. Certains coachs vont suggérer des solutions et donner des conseils, d'autres non. À l'inverse du mentorat, le supérieur hiérarchique peut être tenu au courant des progrès de son employé ou gestionnaire coaché. « Le mentor ne porte jamais sur ses épaules le résultat de sa relation, mais si le coach ne génère jamais de résultat, c'est sûr que d'autres clients ne feront pas appel à lui », fait valoir Yvon Chouinard, lui-même chef de pratique chez Pauzé Coaching, en plus d'être président d'Isotope Conseil et président sortant de l'organisme Mentorat Québec.

Parrainage

La troisième grande forme d'accompagnement, le parrainage, possède au Québec un double sens. « Le parrainage est surtout utilisé pour faciliter l'intégration de nouveaux employés dans une organisation ou encore des immigrants dans leur premier emploi au Québec ; le parrain est une ressource à qui l'on peut poser toutes ses questions, précise Manon Poirier, directrice générale de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Le second sens, qui se rapproche davantage de la notion anglophone de sponsoring, signifie qu'une personne d'expérience - le sponsor - fait la promotion d'un protégé, qu'elle pose des gestes concrets pour faire avancer sa carrière. » Diverses variations de cette notion - dont le caractère public s'éloigne de la confidentialité et de la discrétion des deux précédents - sont mises en oeuvre par des entreprises et des associations.

Sur le même sujet

À la une: chapeau les PDG!

Édition du 25 Novembre 2020 | Les Affaires

Avec son nouveau concours, Les Affaires salue les PDG inspirants qui ont relevé les défis de cette année intense.

À la une: l'altruisme a de la valeur

Édition du 11 Novembre 2020 | Les Affaires

Les entreprises altruistes sortiront de la crise avec un avantage comparatif aux yeux de plusieurs.

OPINION À la une: ces PME qui sont loin de reposer en paix
Édition du 28 Octobre 2020 | Les Affaires
À la une: changez de disque!
Édition du 14 Octobre 2020 | Les Affaires
À la une: qu'y a-t-il sous le capot de Tesla?
Édition du 23 Septembre 2020 | Les Affaires

À la une

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.