Quand le Québec explore le graphite à l'étranger


Édition du 12 Mai 2021

INDUSTRIE MINIÈRE. Les projets de mines de graphite au Québec font les manchettes, mais les projets d’exploitation de ce même minéral à l’étranger pilotés par des entreprises d’ici font moins de bruit. Pourtant, au moins un gros projet ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Nationaliser une partie des mines de lithium et de graphite?

« C’est la meilleure solution pour le Québec », croit Vincent Marissal de Québec solidaire.

La québécoise NMG s'attaquera à un monopole de l'Asie à l'été 2021

06/10/2020 | François Normand

Le producteur de graphite a conclu une entente avec Forge Nano, spécialisée en ingénierie de surface et en nanoenrobage.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.