François Legault demande l'aide de 1000 soldats de l'armée canadienne

Publié le 22/04/2020 à 14:25

François Legault demande l'aide de 1000 soldats de l'armée canadienne

Publié le 22/04/2020 à 14:25

Par La Presse Canadienne
François Legault

François Legault (Photo: La Presse canadienne)

Le premier ministre François Legault a demandé au gouvernement fédéral, mercredi, de dépêcher 1000 soldats de l’armée canadienne pour combler les postes manquants dans les CHSLD.

Vingt−quatre heures après avoir fait part de son optimisme quant à la possibilité de trouver, d’ici mercredi soir, les 1000 personnes requises pour pallier à ce manque, M. Legault a avoué, lors de son point de presse quotidien, son incapacité à atteindre cet objectif.

Il a reconnu que la solution de se tourner vers l’armée n’est pas idéale, mais elle va beaucoup aider à avoir «des paires de bras additionnelles» pour accomplir des tâches qui sont moins médicales, et aider le personnel qui est insuffisant actuellement dans les CHSLD à bien s’occuper des aînés.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a aussi demandé mercredi l’aide des Forces armées canadiennes pour des résidences pour aînés.

Depuis quelques jours déjà, M. Legault insistait sur la nécessité de trouver 2000 personnes pour aller travailler en CHSLD et mardi, lors de sa rencontre avec les journalistes, il avait annoncé en avoir trouvé la moitié.

De ce nombre, a−t−il précisé mercredi, on compte 350 médecins spécialistes, des étudiants, des infirmières et des préposés.

M. Legault a indiqué qu’il y avait eu des discussions avec plus de 1500 médecins spécialistes, mais le besoin du gouvernement est de trouver des personnes à temps plein. Or, il semble que ce soit difficile, a−t−il mentionné, de trouver davantage que les 350 médecins spécialistes qui ont accepté d’aller en CHSLD.

Le premier ministre a fait savoir qu’on continuait de former des étudiants, mais que ceux−ci ne sont pas encore prêts.

Par ailleurs, si la situation demeure difficile dans les CHSLD, le premier ministre du Québec dit voir une stabilité s’installer ailleurs dans la province. Selon M. Legault, c’est tout particulièrement le cas à l’extérieur de l’île de Montréal et de l’île de Laval, deux secteurs où on compte 74% des décès liés à la COVID−19, a−t−il révélé. 

Ainsi, le gouvernement a continué ses discussions mardi soir, notamment avec le docteur Horacio Arruda, directeur de la santé publique, pour déposer la semaine prochaine un plan de réouverture graduelle des écoles. Cette réouverture se fera par région, à commencer par celles où la situation est stable. 

Au passage, M. Legault a voulu rassurer les parents qui ne veulent pas envoyer leurs enfants à l’école, en précisant qu’ils ne seront pas obligés de le faire.

M. Legault a aussi annoncé son intention de déposer, la semaine prochaine, un plan de réouverture des entreprises, de façon très graduelle et très prudente. 

Lors du point de presse, le docteur Arruda a fait savoir que le port du masque sera recommandé.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

COVID-19: le Canada se prépare pour une 2e vague

30/06/2020 | AFP

Le Canada se prépare pour une deuxième vague de coronavirus, qui pourrait frapper à l'automne, a déclaré Justin Trudeau.

COVID-19: Apple referme certaines boutiques aux États-Unis

19/06/2020 | AFP

Apple va de nouveau fermer des magasins dans les États américains qui connaissent un rebond des cas de coronavirus.

À la une

Bourse: la Nasdaq à un sommet, le Dow prend une pause

Mis à jour le 01/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les acteurs du marché ont appris que 2,4 M d’emplois privés ont été créés en juin aux États-Unis.

Titres en action: Tesla, General Motors

Mis à jour le 01/07/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Entrée en vigueur de l'ACEUM sous haute tension

01/07/2020 | AFP

La version finale du traité avait été ratifiée fin 2019 après de nombreux amendements sous l’impulsion des démocrates.