COVID-19: les lieux fautifs doivent être fermés sans délai, dit Québec

Publié le 06/04/2021 à 08:03

COVID-19: les lieux fautifs doivent être fermés sans délai, dit Québec

Publié le 06/04/2021 à 08:03

Par La Presse Canadienne
Christian Dubé

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé (Photo: Jacques Boissinot pour La Presse Canadienne)

Faisant valoir le besoin d’intervenir avec force dans le contexte des variants de la COVID-19, le ministre de la Santé exhorte les directions régionales à ne pas hésiter à ordonner la fermeture d’un lieu qui ne respecte pas les consignes.

Christian Dubé appelle les directions régionales de santé publique à utiliser «sans délai» leurs pouvoirs pour ordonner la fermeture d’un lieu si elles estiment avoir «de bonnes raisons de croire» que les mesures ou les protocoles relativement à la COVID-19 ne sont pas appliqués.

Pour l’utilisation de ces pouvoirs, il n’est «pas nécessaire d’attendre que votre enquête épidémiologique soit complétée», affirme le ministre dans une lettre envoyée lundi aux directrices et directeurs de santé publique. 

Dans la lettre transmise à La Presse Canadienne par la direction régionale de la santé publique de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Dubé tient à rappeler que cette pandémie constitue une «menace réelle à la santé de la population» au sens de la Loi sur la santé publique.

Le ministre souligne que l’article 106 prévoit, entre autres, le pouvoir «d’ordonner la fermeture d’un lieu ou n’en permettre l’accès qu’à certaines personnes ou à certaines conditions et faire afficher un avis à cet effet ou encore ordonner la cessation d’une activité». 

«Après validation auprès du directeur national de santé publique, docteur Horacio Arruda, il me confirme que dès que vous avez de bonnes raisons de croire que les mesures ou les protocoles ne sont pas appliqués, vous devez agir. Vous pourrez compléter votre enquête par la suite. Vous devez donc agir promptement et sans délai, lorsque vous constatez que vos actions peuvent contribuer à protéger la santé de la population», écrit M. Dubé.

Il fait valoir qu’une «telle utilisation pourrait empêcher de faire basculer» certaines régions à un palier d’alerte plus élevé ou encore éviter la prise de mesures extrêmes.

Le ministère de la Santé a annoncé dimanche après-midi que de nouvelles mesures entreraient en vigueur lundi dans cinq des neufs municipalités régionales de comté que compte Chaudière-Appalaches. 

La semaine dernière, le gouvernement avait serré la vis des restrictions liées à la COVID-19 à Québec, Lévis et Gatineau.

À Québec, un centre de conditionnement physique, le Méga-Fitness Gym, a été fermé par les autorités, mercredi dernier, en raison de manquements aux règles de santé publique. L’éclosion dans cet établissement est responsable de 171 cas de COVID-19, selon le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

«L’utilisation de vos pouvoirs au moment opportun peut assurément diminuer la propagation de la COVID-19», affirme M. Dubé dans la lettre envoyée aux directions régionales de santé publique.

 

Sur le même sujet

Revaloriser les objets pandémiques: un défi entrepreneurial

16/04/2021 | Valérie Lesage

BLOGUE INVITÉ. Le leader appelle à l’affirmation et à la responsabilisation, car il a foi en son prochain.

Début de la vaccination dans les pharmacies partout au Québec

D'abord à Montréal seulement, la vaccination en pharmacie s'étend à tout le Québec au cours des prochains jours.

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.