Groupe ADS: Quand technologie et textile vont de pair

Publié le 26/05/2010 à 09:59, mis à jour le 06/06/2011 à 11:33

Groupe ADS: Quand technologie et textile vont de pair

Publié le 26/05/2010 à 09:59, mis à jour le 06/06/2011 à 11:33

Par Claudine Hébert

Guy Drouin, président du Groupe ADS. Photo: Martin Martel

Les entrepreneurs doivent savoir comment profiter des occasions d'affaires pour pouvoir se développer, Groupe ADS, de Saint-Elzéar-de-Beauce, en est un exemple éloquent.

L'entreprise des trois frères Drouin (Paul, Guy et René) a changé d'orientation à quelques reprises depuis sa fondation, en 1977. ADS a d'abord connu des années florissantes dans le domaine de la consultation en ingénierie.

Au début des années 1990, l'entreprise se lance dans la fabrication de matériaux composites. Parallèlement, ADS teste le marché des textiles non tissés au moyen du Tex-R, une membrane qui joue le rôle de barrière contre les mauvaises herbes et les racines.

" À l'époque, le textile technique n'était pas aussi glamour que les matériaux composites ", dit Guy Drouin, président et chef de la direction de ADS, rejoint en France où il était retenu à cause de l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll.

En mode acquisition

Au milieu des années 1990, l'entreprise achète plusieurs usines de matériaux composites. TM Composites, Marquez Transtech, Pultrall, Fibrex Composites, Modèlerie GLT... ADS achète même une usine de fibre de verre au Mexique en 2002.

Au début des années 2000, les frères Drouin craignent que leur entreprise ne devienne trop dépendante d'un seul marché. Ils recentrent les activités de ADS vers le textile non tissé, un secteur qui favorise une meilleure diversification.

" Une sage décision. Cela nous permet d'avoir un chiffre d'affaires de 70 millions de dollars, et aucun de nos produits n'excède 15 % de ce volume ", indique M. Drouin.

Aujourd'hui, plus de la moitié des produits de l'entreprise sont exportés. Principalement aux États-Unis où ils sont destinés, entre autres, au milieu médical, des transports et de l'agroalimentaire. " Nous gagnons aussi du terrain en Europe et en Asie, où nos textiles non tissés destinés à la filtration de l'eau sont très demandés ", explique Guy Drouin. Ce dernier s'applique aussi à faire grandir le secteur dans la région de Chaudière-Appalaches, qui s'est doté d'un créneau d'excellence ACCORD Matériaux textiles techniques.

M. Drouin est le président du Comité. " D'ici 2012, notre créneau souhaite être reconnu comme un pôle industriel important en Amérique du Nord, en créant une offre technologiquement innovante ", explique Guy Drouin.

Développer ses produits

Bien que la sous-traitance joue un rôle important dans le chiffre d'affaires de ADS, la société souhaite développer davantage de produits brevetés. Ce qu'elle a déjà entrepris. La débarbouillette jetable Hydrabain, lancée en avril 2009, connaît une belle réussite. " Notre serviette jetable, mais recyclable, remplace le bain ou la douche. Elle permet une toilette simple, rapide et beaucoup plus sécuritaire ", explique Guy Drouin qui mijote plusieurs autres projets.

ADS compte trois usines au Québec (Saint-Elzéar-de-Beauce, Sainte-Marie-de-Beauce et Sherbrooke) ainsi que deux centres de distribution (Montréal et Québec).

À suivre dans cette section

À la une

Minéraux critiques et stratégiques: attention aux angles morts

30/10/2020 | François Normand

ANALYSE — L'implantation d'un grand constructeur de voitures électriques au Québec serait un «game changer».

Bourse: Wall Street termine son pire mois depuis mars

Mis à jour le 30/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine dans le rouge vendredi pour son avant-dernière séance avant l’élection.

Titres en action: Shaw, Impériale, Colgate-Palmolive, Chevron...

Mis à jour le 30/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.