Les mégatransactions, un mauvais signe ?


Édition du 17 Octobre 2015

Avec l'achat d'EMC par DELL pour 67 G$ US et l'union des brasseurs Anheuser-Busch InBev et SABMiller pour 106 G$ US, ainsi que tous les désinvestissements de General Electric, les fusions et les acquisitions pourraient surpasser le record de 4,1 billions de dollars américains atteint en ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Dell vend ses logiciels de gestion de contenus pour 1,62G$US

12/09/2016 | AFP

ECD (Enterprise Content Division) va être reprise par le groupe OpenText pour 1,62 milliard de dollars, précise Dell.

NTT achète les services TI de Dell pour 3G$

28/03/2016

Ces sociétés de Dell fournissent notamment des services informatiques aux institutions.

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.