Bourse: hémorragie stoppée à Toronto et New York

Publié le 06/08/2014 à 16:51

Bourse: hémorragie stoppée à Toronto et New York

Publié le 06/08/2014 à 16:51

Par AFP

Après plusieurs séances éprouvantes pour les investisseurs, les marchés Boursiers ont montré des signes de résilience malgré la hausse des tension en Ukraine et des doutes sur la santé de l’économie européenne.

À Toronto, poussé par les cours de l’or (+1,79%, à 1 307$), l’indice S&P/TSX a fait un gain de14,38 points (0,09%) pour clore à 15 202,09 points.

À New York, les gains étaient aussi modestes, le Dow Jones grappillant 0,08% et le Nasdaq 0,05%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones s'est apprécié de 13,87 points à 16. 443,34 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 2,22 points à 4 355,05 points.

L'indice élargi S&P 500 est resté quasiment stable, grignotant 0,03 point à 1 920,24 points.

Finir en hausse, même modeste, "est une petite victoire" pour la Bourse de New York, a commenté Jack Ablin de BMO Private Bank.

Cela reflète sans doute une certaine volonté de la part des investisseurs de se tourner vers une économie à la croissance solide et "assez isolée des troubles géopolitiques" se déroulant en Europe ou au Moyen-Orient, a-t-il ajouté.

"Les inquiétudes concernant la croissance mondiale restent fondamentalement les mêmes, qu'il s'agisse des conséquences du conflit entre Israël et le Hamas, des tensions croissantes en Ukraine, du retour de l'Italie en récession ou du recul net des commandes industrielles en Allemagne" en juin, a commenté de son côté Art Hogan de Wunderlich Securities.

Les investisseurs sont en particulier nerveux face à la concentration de troupes russes à la frontière avec l'Ukraine, éventuel prélude à une invasion, et aux sanctions économiques adoptées par Moscou en riposte aux mesures décidées par les pays occidentaux à l'encontre du Kremlin. Cette surenchère pourrait affecter significativement les économies russe et européenne.

"Mais tout cela n'est pas vraiment nouveau" et hante le marché depuis plusieurs jours déjà, a souligné Art Hogan.

Aussi, alors que le marché s'est nettement replié au cours des deux dernières semaines et que le S&P 500, l'indice le plus regardé par les investisseurs, est descendu mardi à son plus bas niveau depuis deux mois, Wall Street a profité selon lui d'un "rebond technique". "Il est vraiment difficile de prédire si cela va se confirmer", a-t-il ajouté.

Les investisseurs étaient par ailleurs refroidis par l'abandon de deux projets d'acquisitions d'envergure.

Le magnat des médias Rupert Murdoch a d'une part retiré son offre de rachat du groupe Time Warner pour 80 milliards de dollars.

Sprint et sa maison mère japonaise Softbank ont d'autre part laissé entendre qu'ils renonçaient à racheter T-Mobile US, une opération qui aurait pu atteindre une trentaine de milliards de dollars hors reprise de dette.

Le marché obligataire a terminé en légère hausse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a reculé à 2,474% contre 2,483% mardi soir, et celui à 30 ans, à 3,277% contre 3,279% la veille.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.

À surveiller: Lassonde, Canfor et TS03

Que faire avec les titres de Lassonde, Canfor, et TS03? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Québec vient en aide au Groupe Capitales Médias, Martin Cauchon démissionne

Pierre Fitzgibbon a annoncé lundi après-midi une aide de 5M$ provenant d'Investissement Québec.

Faillite de Capitales Médias: réunion d'urgence du gouvernement Legault

Mis à jour le 19/08/2019 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Le président exécutif du Groupe Capitales Médias, Martin Cauchon, se disait confiant en l'avenir la semaine dernière.

Capitales Médias: Unifor réclame une aide financière ciblée et urgente

Mis à jour le 16/08/2019 | La Presse Canadienne

C'est au tour du syndicat Unifor de réclamer une aide financière «ciblée et urgente» pour le Groupe Capitales Médias.