Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/03/2020 à 08:21, mis à jour le 27/03/2020 à 09:35

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 27/03/2020 à 08:21, mis à jour le 27/03/2020 à 09:35

Boris Johnson

Boris Johnson (Photo: 123RF)

Voici les éléments qui ont retenu notre attention en ce vendredi 27 mars 2020.

 

1- Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre vendredi, ne parvenant pas à se relever de leur rechute de la veille car minés par une demande au point mort. Vers 6H40 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 25,98 dollars à Londres, en baisse de 1,37% par rapport à la clôture de jeudi. À New York, le baril américain de WTI pour mai gagnait 0,62%, à 22,74 dollars. La veille, le WTI a plongé de 7,7% et le Brent de 3,8%. Même si «cette semaine a apporté un répit bienvenu aux prix du pétrole, ils évoluent aujourd'hui proches de leurs niveaux les plus bas», a constaté Craig Erlam, de Oanda, notamment le baril de Brent qui tournait autour des 26 dollars. Pour soutenir l'économie mondiale et «contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie» du nouveau coronavirus, les pays membres du G20 ont annoncé jeudi leur intention d'injecter «plus de 5 000 milliards de dollars» lors d'un sommet virtuel d'urgence.

Mais «pour repartir vers le haut, les cours du pétrole auront besoin d'une réponse physique, pas de papier», a répondu Bjarne Schieldrop, analyste de SEB. «Les gens doivent utiliser leurs voitures, prendre l'avion et aller de nouveau au travail pour voir la demande en pétrole - et donc les prix - augmenter», a-t-il ajouté dans une note. Le responsable de l'Agence internationale de l'énergie Fatih Birol a par ailleurs fait état jeudi des perspectives les plus sombres pour la demande en or noir. Selon lui, il y aurait un «fort déclin» de la demande en pétrole au premier trimestre de cette année et un «déclin encore plus important au deuxième trimestre» en raison des mesures de quarantaine imposées dans de nombreux pays en raison du coronavirus. Le nouveau coronavirus, qui a contaminé depuis son apparition en Chine en décembre un demi-million de personnes et en a tué plus de 23 000, a donné un coup d'arrêt à l'activité de nombreux secteurs et contraint trois milliards d'individus à se calfeutrer chez eux.

 

2- Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé vendredi avoir été testé positif à la COVID-19, et présenter de «légers symptômes». «J'ai développé de légers symptômes au cours de dernières 24 heures et j'ai été testé positif au coronavirus"», a-t-il annoncé sur Twitter. «Je reste confiné mais je continuerai à diriger la réponse du gouvernement par vidéoconférence alors que nous combattons le virus", a-t-il écrit, ajoutant: "Ensemble, nous le battrons». Dans une vidéo, postée sur Twitter il apparaît en forme, assis à son bureau en costume cravate. Il explique avoir eu de la fièvre et une "toux persistante" et avoir passé un test sur le conseil des médecins. Sa compagne Carrie Symonds, enceinte, est déjà en isolement, suivant les consignes du gouvernement. Cette annonce intervient après un diagnostic positif touchant le prince Charles, 71 ans, qui «reste en bonne santé» selon ses services. Parmi les chefs d'État ou de gouvernement, seul le prince Albert II de Monaco a été testé positif pour l'instant, tandis que la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre canadien Justin Trudeau se sont placés en isolement après avoir été en contact avec des personnes testées positives.

 

3- Selon les contrats à terme, les indices boursiers nord-américains se dirigent vers une ouvrerture en baisse vendredi. Le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, baissait de 676 points, ou de 3,02% à 21 672 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 212 points, ou de 2,71% à 7 631 points. L'indice composé S&P 500 devrait laisser aller 77 points, ou 2,96% à 2 530 points.

4- En Europe, à Londres, l'indice FTSE 100 perdait 4,98% à 5 525 points à la mi-séance. À Paris, le CAC-40 était en baisse de 3,95%, à 4 363 points. À Francfort, le DAX se repliait de 3,25% à 9 676 points.

5- En Asie, à Tokyo, le NIKKEI a terminé la journée sur un gain de 3,88% à 19 389 points. À Hong Kong, le Hang Seng a progressé de 0,56% à 23 484 points, alors qu'à Shanghai, le Shanghai Composite a reculé de 0,6% à 2 764 points.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...