Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 31/10/2018 à 07:02

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 31/10/2018 à 07:02

[Photo : 123rf]

La Bourse de New York devrait ouvrir en nette hausse mercredi matin, dans le sillage de la clôture de la veille et des résultats de Facebook, finalement bien accueillis par le marché.

Le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est attendu en hausse de 0,58 % à 25 003,50 points selon les contrats à terme. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, devrait prendre 1,06% % à l’ouverture des marchés, à 6887,50 points. Le S&P500, quant à lui, devrait grimper de 0,67% à 2703,25 points.

Contexte

«Les indices européens devraient ouvrir en nette hausse ce matin dans le sillage de la clôture de mardi qui interrompt ainsi un cycle infernal de baisse», ont relevé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

«Le fait que Facebook soit en hausse (dans les échanges électroniques post-séance officielle) après la publication de résultats légèrement en dessous des attentes est aussi un bon signal pour le marché», ont-ils ajouté.

La prudence devrait toutefois rester de mise après la publication d'un PIB décevant mardi en zone euro et en Italie.

«La situation italienne pourrait déclencher une nouvelle phase de la crise de la dette en zone euro, et étant donné que le pays dispose du troisième marché obligataire au monde, les répercussions pourraient être énormes», a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

À l’étranger

Les Bourses chinoises ont grimpé de plus de 1% à la clôture mercredi, dans le sillon de Wall Street la veille et ignorant le recul d'un indice mesurant l'activité manufacturière en Chine.

Les investisseurs ont profité de l'impulsion donnée par Wall Street la veille, le Dow Jones Industrial Average ayant gagné 1,77% et le Nasdaq 1,58%, mais de nombreuses incertitudes pèsent sur la cote, entre les tensions commerciales sino-américaines, le Brexit, le ralentissement économique chinois et la hausse des taux d'intérêt américains.

Outre la bonne santé de la place financière new-yorkaise, les Bourses ont été confortées par les mesures des autorités chinoises annoncées mardi pour notamment faciliter les rachats d'actions par les entreprises.

Cela montre «l'attitude favorable des autorités envers le marché et a joué un rôle important dans la stimulation du marché aujourd'hui», a expliqué Li Daxiao de Yingda Securities.

Les investisseurs n'ont pas prêté attention au recul de l'activité manufacturière chinoise, qui est tombée en octobre à son plus bas niveau depuis plus de deux ans, selon une publication du Bureau national des statistiques mercredi.

Cette tendance faisait partie «des prévisions du marché», a ajouté M. Li.

À l’agenda

Sur le front des indicateurs, l'activité manufacturière en Chine est tombée en octobre à son plus bas niveau depuis plus de deux ans, selon l'indice des directeurs d'achats (PMI) publié mercredi.

On attend aussi les créations d'emplois dans le secteur privé aux États-Unis pour le mois d'octobre (enquête ADP), avant le rapport sur l'emploi américain prévu vendredi. L'indice d'activité de la région de Chicago pour ce même mois est également à l'agenda.

Sur le même sujet

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

Une autre semaine Trumpesque

BLOGUE. Octobre a mauvaise réputation. Les négociations commerciales et les résultats financiers sont deux épouvantails.

À la une

Metro veut accroître son utilisation des technologies dans ses magasins

Elle prévoit de doubler, à peu près, le nombre de magasins dotés de caisses libre-service au cours de son exercice 2020.

Garder ses gagnants, le cas de Metro

Édition du 24 Août 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'épicier Metro (MRU, 53,98 $) n'est plus le secret bien gardé qu'il était. Sa rigueur...

Legault et Fitzgibbon songent à un Amazon Québec

L’idée avait d’abord été lancée en 2017 par l’entrepreneur Alexandre Taillefer.