Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 24/10/2018 à 07:02

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 24/10/2018 à 07:02

[Photo : 123rf]

La Bourse de New York pointe vers une ouverture en baisse mercredi matin. Wall Street prolonge la petite baisse enregistrée la veille, malgré qu'elle soit parvenue à réduire ses pertes en fin de séance.


Le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est attendu en baisse de 0,41 % à 25 140 points selon les contrats à terme. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, devrait reculer de 0,66 % à l’ouverture des marchés, à 7093,50 points. Le S&P500, quant à lui, devrait baisser de 0,56% à 2731 points.


Contexte


«Les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis persistent et cela contribue à la tendance baissière», a complété M. Madden.


«Nous nous attendons à ce que les grandes fluctuations du marché se poursuivent» ce mercredi, a jugé de son côté Jasper Lawler, analyste pour London Capital Group.


«L'Europe devrait rebondir (à l'ouverture) mais les tensions persistent», a estimé dans une note David Madden, un analyste de CMC Markets.


«Les marchés boursiers européens ont subi un sévère mouvement de vente hier alors que le climat général d'investissement continue à être morose», a-t-il observé.


Selon ce dernier, plusieurs facteurs expliquent cette défiance des investisseurs, au premier rang desquels les tensions autour du budget italien, rejeté mardi par la Commission européenne.


Or, malgré ce rejet, le gouvernement italien a exclu mardi toute modification de son budget 2019, une décision inédite dans l'histoire de l'UE.


L'Italie dispose désormais de trois semaines pour présenter un budget révisé, selon les règles européennes.


À l’étranger


La Bourse de Hong Kong a poursuivi mercredi sa baisse amorcée les jours précédents, perdant plus de 3% en clôture à la suite des tensions géopolitiques, dans le sillage des marchés américains la veille. L'indice composite de la Bourse de Shanghai a lui achevé la séance en hausse, prenant 0,33%.


Stephen Innes, responsable des échanges Asie-Pacifique chez Oanda, dénonce un «cocktail géopolitique toxique d'inquiétudes tenaces» autour de la croissance chinoise, des discussions et développements concernant le Brexit et le budget italien et autour de l'affaire Khashoggi, à tel point que même les actions américaines sont sous pression.


Wall Street a fini en baisse mardi, ses principaux indices accusant un repli de plus de 2% sous la pression des plongeons de Caterpillar et 3M et dans un contexte d'incertitudes.


La Bourse américaine avait relativement bien résisté ces derniers mois aux pressions géopolitiques, soutenue par une économie robuste. Mais «comme l'oiseau en migration pour l'hiver, le froid glacial saisissant les places financières mondiales a poussé les investisseurs à se retrancher dans des valeurs refuges», a commenté M. Innes dans une note.


Du côté des valeurs, le rouge était de mise pour de nombreux secteurs à Hong Kong, notamment celui des indices pétroliers.


À l’agenda


Du côté des indicateurs, les ventes de logements neufs en septembre, ainsi que le Livre Beige de la Réserve fédérale américaine (Fed) sont à l'agenda aujourd'hui. Le marché prendra aussi connaissance des indices PMI d'activité manufacturière et dans les services pour octobre en zone euro.


 

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

07:01 | LesAffaires.com et AFP

«Trump parle maintenant d'un accord commercial avec la Chine signé rapidement.»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

24/05/2019 | LesAffaires.com et AFP

Le Fonds monétaire international lance un sérieux avertissement aux États-Unis et à la Chine.

À la une

10 choses à savoir lundi

Goodfood pollue moins que l'épicerie, l'action d'Amazon à 3000$US, cette enceinte recycle le plastique non-recyclable!

À surveiller: Saputo, Theratechnologies et Deere

Il y a 25 minutes | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

La gentillesse, un vilain défaut au travail?

BLOGUE. Curieusement, trop de gentillesse peut nuire à la performance d'une équipe, et même de l'entreprise...