Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 17/12/2020 à 07:18, mis à jour le 17/12/2020 à 07:34

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 17/12/2020 à 07:18, mis à jour le 17/12/2020 à 07:34

Jerome Powel

Pour maintenir son soutien à l’économie, la Fed va poursuivre ses achats d’actifs. (Photo: Getty Images)

Wall Street se préparait à ouvrir en petite hausse au lendemain d’une réunion de la Fed dont les conclusions ont peu rassuré les investisseurs.

Selon les contrats à terme, l’indice composé S&P 500 avançait de 0,54 %, à 3710 points, le Dow Jones de 0,42 %, à 30 288 points, et le Nasdaq de 0,51 %, à 12 729 points, toujours à un sommet.

L’Europe boursière évoluait aussi dans le vert, Francfort prenant 0,80 % à 13 674 points, proche d’un record historique. Londres était en équilibre (-0,01 %) à 6569 points. L’indice CAC 40 prenait 0,39 % à 5 569 points vers 07H28, au lendemain d’une hausse de 0,31 %.

Pour maintenir son soutien à l’économie, la Fed va poursuivre ses achats d’actifs, repris en mars face à l’avancée de la pandémie, jusqu’à ce que des « progrès substantiels » aient été réalisés sur les fronts de l’emploi et de l’inflation.

« Les achats d’obligations et le bas niveau des taux d’intérêt sont donc maintenant liés à un redressement complet de l’économie. Cette “promesse” devrait être un soutien important à l’activité économique », commentent les analystes d’Aurel BGC.

De plus, selon eux, « l’économie a encore besoin de mesures de soutien pour faire le “pont” entre le précédent plan et la reprise économique qui sera forte, une fois que le vaccin aura été largement diffusé ».

C’est le but du nouveau plan de relance budgétaire, dans les tuyaux depuis des mois, mais qui manque encore d’un consensus entre démocrates et républicains. L’espoir a néanmoins refait surface lundi avec une proposition commune d’un groupe d’élus républicains et démocrates du Congrès, d’un montant total de 908 milliards de dollars.

Les Bourses asiatiques ont grimpé jeudi, portées par l’espoir que puisse être conclu rapidement aux États-Unis un nouveau plan de soutien à l’économie du pays, fragilisée par la pandémie.

À Tokyo l’indice vedette Nikkei a pris 0,18 % à 26 806,67 points et l’indice élargi Topix a gagné 0,32 % à 1 793 points.

Les gains ont été plus nets à Hong Kong, dont l’indice Hang Seng a grimpé de 0,82 % à 26 678 points, ainsi qu’en Chine continentale : l’indice composite de Shanghai s’est apprécié de 1,13 % à 3 405 points et celui de Shenzhen de 0,93 % à 2 270 points.

« Il y a l’espoir qu’un accord sur un plan de relance aux États-Unis soit signé » avant la période des fêtes de fin d’année, a résumé Takashi Ito, stratégiste chez Nomura Securities à Tokyo, cité par l’agence Bloomberg.

Un groupe bipartite d’élus du Congrès américain a proposé un plan de 900 milliards de dollars, sur lequel des négociations sont engagées pour qu’un texte soit adopté d’ici la fin de cette semaine.

 

Du côté du pétrole

Bien orienté depuis le début de la semaine, le marché du pétrole était en solide hausse jeudi, dans la foulée du repli la veille des stocks de brut aux États-Unis et des espoirs sur un nouveau plan de relance américain : après 07H30 le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,33 % à 47,99 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord progressait de 0,29 % à 51,23 dollars.

 

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

07:20 | LesAffaires.com et AFP

Les marchés mondiaux encaissent des pertes affichent leur mauvaise humeur après la remontée des taux d'emprunt.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

04/03/2021 | LesAffaires.com et AFP

Sous pression, les marchés mondiaux encaissent des pertes.

À la une

Le Québec Inc. sous-estime le potentiel de l’Italie

Il y a 49 minutes | François Normand

Le nouveau président de la Chambre de commerce italienne au Canada veut «approfondir» la relation Québec-Italie.

Rentables, les fonds de travailleurs?

EXPERT INVITÉ. Les fonds de travailleurs représentent assurément une option pertinente, voici pourquoi:

Canada: les villes veulent 7 G$ pour des logements abordables

Les maires de villes au Québec espèrent, du même coup, plus de flexibilité dans le processus.