Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 22/11/2019 à 06:55

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 22/11/2019 à 06:55

(Photo: archives)

La Bourse de New York compte repartir de l'avant à l'ouverture vendredi matin, dans un contexte plus optimiste après des propos de la Chine jugés rassurants à propos du conflit commercial qui l'oppose aux États-Unis.

Du côté des contrats à terme, le Dow Jones Industrial Average, l’indice vedette du parquet new-yorkais, est en hausse de 0,12% à 27 779 points. Toujours selon les contrats à terme, le Nasdaq, à forte coloration technologique, prend 0,25% à 8295,75 points. Le S&P500, quant à lui, progresse de 0,14% à 3108,25 points.

La place financière de New York avait terminé en baisse jeudi sur un marché toujours préoccupé par la situation commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Contexte

Les investisseurs restaient attentifs aux derniers développements commerciaux entre la Chine et les États-Unis, à l'origine de signaux contradictoires ces derniers jours qui ont un peu affecté l'enthousiasme du marché.

Mais vendredi, le président chinois Xi Jinping a affirmé que la Chine désirait parvenir à un accord commercial préliminaire avec les États-Unis, mais «répliquerait» en cas de nouvelles sanctions américaines.

«Nous répliquerons si nécessaire, mais nous travaillons activement pour tenter d'éviter une guerre commerciale», a averti M. Xi à Pékin devant d'anciens hauts fonctionnaires américains et d'autres responsables étrangers.

Par ailleurs, un discours de la nouvelle présidente de la Banque centrale européenne (BCE) était très attendu.

«Christine Lagarde doit s'exprimer ce matin, au moment de l'ouverture des marchés, lors d'un événement à Francfort. Les investisseurs espèrent que la nouvelle patronne de la BCE parlera politique monétaire», a souligné dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

«Cependant, le risque qu'ils soient déçus est élevé», a estimé pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

«Étant donné les dissensions flagrantes au sein du Conseil des Gouverneurs, Christine Lagarde pourrait jouer la prudence et attendre la conférence de presse de la BCE du 12 décembre prochain, dans la foulée de la réunion du Conseil, pour réellement prendre position», a-t-il poursuivi dans une note.

À l’étranger

Les Bourses asiatiques ont fini de façon hétérogène vendredi, alors qu'il reste difficile d’interpréter les différents signaux relatifs au conflit commercial sino-américain.

La Bourse de Tokyo a terminé sur un rebond technique, après avoir enduré trois journées négatives. Une chasse aux bonnes affaires a soutenu la cote, notamment les actions de firmes technologiques.

Le président chinois Xi Jinping a affirmé vendredi après la clôture à Tokyo que la Chine désirait parvenir à un accord commercial préliminaire avec les États-Unis, mais «répliquerait» en cas de nouvelles sanctions américaines.

Pékin avait en outre menacé jeudi de «riposter» après l'adoption aux Etats-Unis d'une résolution de soutien aux manifestants pro-démocratie à Hong Kong, où quelques contestataires «jusqu'au-boutiste» restaient retranchés sur un campus assiégé depuis cinq jours par la police.

Même si les investisseurs restent nerveux, l'indice Hang Seng de Hong Kong a fini sur une tonalité positive, prenant 0,48%.

À l’agenda

La confiance des consommateurs pour novembre est également à l'agenda aux États-Unis.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

«C'est le Noël des marchés!»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

12/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

«Le discours de M. Powell reste très accommodant.»

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

14/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.