Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 18 avril

Publié le 18/04/2024 à 08:16, mis à jour le 18/04/2024 à 08:28

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 18 avril

Publié le 18/04/2024 à 08:16, mis à jour le 18/04/2024 à 08:28

(Photo: 123RF)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés jeudi matin, au lendemain d’une nouvelle séance difficile sur Wall Street alimentée par la dégringolade des titres technologiques.


Les indices boursiers à 7h45

Le FTSE 100 britannique et le CAC 40 français prenaient du mieux en début de séance en Europe, le premier avec une hausse de 0,1% et le second avec une amélioration de 0,4%. Le DAX allemand cédait 0,1%.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles progressait de 0,1% et l’indice élargi S&P 500 de 0,3%.

En Asie, le Nikkei 225 a ajouté 0,3% à Tokyo. La bourse de Shanghai a avancé de 0,1% et le Hang Seng a pris 0,8% à Hong Kong. Sydney a grimpé de 0,5% et Séoul a bondi de 2%.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole laissait couler 61 cents US à 82,08 $ US le baril.

 

Le contexte

À Wall Street, les contrats à terme des trois principaux indices laissaient présager d’une ouverture en hausse.

La séance est animée par les résultats d’entreprises du premier trimestre, alors que les investisseurs veulent savoir si les entreprises arrivent toujours à passer les hausses de coûts sur les prix à la clientèle.

Les taux d’intérêt très élevés «freinent les dépenses de consommation et la croissance des entreprises», ils «déterminent» aussi «la performance des marchés financiers», explique John Plassard.

Alors que la Fed a hissé ses taux directeurs à leur plus haut niveau en 20 ans pour ramener l’inflation américaine à l’objectif cible de 2%, la bonne santé économique des États-Unis repousse la perspective d’un premier abaissement de ces taux directeurs.

Le marché attendait en début d’année jusqu’à six baisses contre une seule aujourd’hui et les investisseurs tablent désormais sur une première baisse en septembre, au lieu de juin.

Pour Pierre Veyret, «la tendance baissière pourrait bientôt reprendre sur les marchés d’actions (…) si les investisseurs restent inquiets des développements de politique monétaire et géopolitiques», après l’attaque de drone de l’Iran contre Israël, qui selon les autorités israéliennes ne restera pas «impunie».

 

Deliveroo suscite l’appétit des investisseurs 

La société de livraisons de repas et d’alimentation Deliveroo bondissait de 5,78% à Londres grâce à une hausse de la valeur brute de ses transactions, malgré des ventes trimestrielles au final stagnantes.

 

Sartorius Stedim chute à Paris

Le groupe Sartorius Stedim Biotech (SSB), qui fournit du matériel aux laboratoires pharmaceutiques, chutait de 13,23% à Paris après l’annonce d’une forte baisse de ses bénéfices trimestriels.

 

Danone en confiance 

Le géant de l’agroalimentaire Danone (BNN.MX) a confirmé jeudi ses objectifs pour 2024 après un chiffre d’affaires en baisse de 2,5% au premier trimestre sous l’effet de son retrait de Russie et des taux de change, mais qui, sans ces éléments, grimpe grâce notamment à l’augmentation des volumes vendus.

À Paris, son titre gagnait 1,61%.

 

ABB fait mieux que prévu 

Le groupe d’ingénierie helvético-suédois ABB a publié jeudi un bénéfice net supérieur aux attentes pour le premier trimestre et gagnait plus de 5% à Zurich.

 

Le pétrole en baisse 

Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines en demi-teinte alors que les tensions géopolitiques persistent.

Vers 07 h 40, le prix du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en juin, perdait 0,97% à 86,44 dollars américains ($US).

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en mai, baissait de 0,94%, à 81,91 $US.

Sur le marché des changes, le yen remontait un peu face au dollar américain, après une réunion tripartite mercredi à Washington entre les ministres des Finances japonais, sud-coréen et la secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen, laquelle a pris note des inquiétudes de Tokyo et Séoul concernant la brutale dépréciation de leurs monnaies respectives face au billet vert.

Le dollar américain valait 154,49 yens contre 154,39 yens mercredi à 17 h 00. Le dollar américain se stabilisait face à la devise européenne à 1,067 2 euro (-0,00%).

Le rendement sur les bons du Trésor à dix ans s’inscrivait à 4,58%, comme la veille en clôture.

Le bitcoin gagnait 3,18% à 62 788 $US.

 

 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 22 mai

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. l'attente des résultats de Nvidia se fait en terrain négatif.

OPINION Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500
Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 21 mai
Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine mitigée, le Nasdaq sur un record
Mis à jour le 20/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.