Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/01/2021 à 07:30, mis à jour le 14/01/2021 à 07:32

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Publié le 14/01/2021 à 07:30, mis à jour le 14/01/2021 à 07:32

Un drapeau américain sur un édifice

(Photo: 123RF)

La Bourse de New York devrait s'ouvrir sur des résultats mitigés jeudi, après avoir connu une journée en dents de scie la veille. Les investisseurs ont ignoré la seconde mise en accusation du président Donald Trump pour se concentrer sur l'aide économique de «plusieurs milliers de milliards de dollars» annoncée par son successeur, Joe Biden.

Vers 7h30, les contrats à terme sur le S&P 500 gagnaient 2 points, ou 0,07%, à 3 806 points. Ceux du Dow Jones augmentaient de 67 points, ou de 0,22%, à 31 026 points. Le Nasdaq perdait 27 points, ou 0,21%, à 12 945 points. 

Les marchés européens progressaient à mi-séance. À Londres, le FTSE 100 gagnait 47 points, ou de 0,71%, à 6 793 points. Le CAC 40 de Paris avançait de 11 points, ou de 0,21%, à 5 662 points. À Francfort, le DAX était en hausse de 24 points, ou 0,18%, à 13 963 points.

En Asie, les Bourses de Tokyo et Hong Kong ont terminé en hausse jeudi, soutenues par la perspective d'un gigantesque plan d'aide économique aux États-Unis et les chiffres encourageants des exportations chinoises. 

À Tokyo, l'indice Nikkei a progressé pour la cinquième séance d'affilée, de 0,85% à 28 698 points. L'indice élargi Topix a pris 0,48% à 1 873 points.

À Hong Kong, l'indice Hang Seng est monté de 0,93% à 28 496 points. 

Les Bourses de Chine continentale ont en revanche baissé, l'indice composite de Shanghai lâchant 0,91% à 3 565 points et celui de Shenzhen perdant 1,39% à 2 360 points.

 

Le contexte

Le président désigné, Joe Biden, présente jeudi les bases du prochain paquet d'aides économiques, qui doivent permettre aux États-Unis de sortir de la pire crise qu'ait connu le pays depuis les années 1930, alors que des millions d'Américains sont toujours au chômage. 

«Il semble que les indices vont rester peu reluisants jusqu'à l'annonce de ce que contient le paquet budgétaire de Joe Biden», signale David Madden analyste pour CMC Markets UK.

Ces derniers jours, les investisseurs ont oscillé entre l'espoir d'un retour de la croissance grâce à ce plan de relance et la crainte d'un retour de l'inflation aux États-Unis, une anticipation notamment matérialisée par la forte hausse du rendement des obligations américaines ces derniers jours.

«Une résurgence durable de l'inflation aux États-Unis n'apparaît pas comme un risque important à un horizon de quelques trimestres», anticipe toutefois Hervé Goulletquer, stratégiste chez La Banque Postale AM. 

«Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas comprendre la vigilance du marché en la matière, du fait des mesures exceptionnelles de politique économiques prises depuis près d'un an», ajoute-t-il.

 

Du côté du pétrole

Les prix du pétrole étaient à la baisse, jeudi matin. Vers 7h30, le prix du baril de WTI américain perdait 0,40%, à 52,70 $US, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord reculait de 0,61% à 55,72 $US.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street termine en légère baisse

Mis à jour le 26/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé sans entrain mardi, glissant dans le rouge en fin de séance.

À surveiller: Telus, TFI International et Finning

Que faire avec les titres de Telus, TFI International et Finning? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.