Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 07/05/2021 à 07:21

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 07/05/2021 à 07:21

(Photo: Getty Images)

Les marchés évoluaient en ordre dispersé vendredi matin, après avoir atteint de nouveaux plus hauts, profitant toujours d'une conjoncture mondiale en voie d'amélioration, ce que devrait confirmer le rapport mensuel sur l'emploi américain. 

 

Les indices

À Wall Street, vers 7h15, les contrats à terme du S&P 500 augmentaient de 10 points à 4 204 points, ceux du Dow Jones avançaient de 89 points à 34 530 points et ceux du Nasdaq prenaient 36 points à 13 634 points.

En Europe, les marchés étaient en hausse à mi-séance. À Londres, le FTSE 100 gagnait 50 points à 7 127 points. À Paris, le CAC 40 prenait 16 points à 6 373 points et à Francfort, le DAX avançait de 195 points à 15 392 points.

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé autour de l'équilibre après un bond la veille, l'indice Nikkei ayant seulement grappillé 0,09%. Les Bourses de Shanghai (-0,7%) et Hong Kong (-0,1%) ont terminé en repli, sans parvenir à conserver leurs gains initiaux en dépit de bons indicateurs chinois.

 

Le contexte

«Les marchés européens montent bien» ce vendredi «en amont du très attendu rapport sur l'emploi aux États-Unis», note Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

«Le FTSE 100 a atteint les 7 100 points, signant un nouveau sommet post-pandémie» tandis «que le DAX est soutenu par certains résultats positifs des entreprises allemandes», en particulier ceux d'Adidas et Siemens, complète-t-il.

En outre, ajoute-t-il, «l'ascension fulgurante des matières premières se poursuit au moment où l'économie mondiale se réchauffe»: les prix du cuivre et du minerai de fer ont atteint des records historiques à Londres ce vendredi.

Les regards des investisseurs étaient surtout tournés vers le rapport mensuel sur l'emploi américain qui devrait «révéler que près d'un million d'emplois (…) ont été ajoutés à l'économie américaine au cours du mois dernier», avance Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote. Il doit être publié à 12 h 30 GMT (8 h 30 au Québec).

«Et même si les chiffres ressortent en dessous des attentes de quelques centaines d'emplois, en termes absolus, les progrès que nous constatons sur le marché américain de l'emploi semblent substantiels», ce qui pourrait «raviver les craintes d'inflation», complète-t-elle.

«Pour l'instant, les rendements américains ne laissent apparaître aucun signe de stress. Mais il ne reste plus beaucoup de temps à la Fed avant qu'une hausse de l'inflation se fasse sentir», selon elle.

Côté indicateurs, la production industrielle allemande a rebondi de 2,5% en mars sur un mois tandis qu'elle s'est redressée de 0,8% en France.

 

Du côté du pétrole

Vers 7h15, le baril de WTI américain augmentait de 0,02% à 64,72 $US et le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,04% à 68,12 $US.

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Il y a 9 minutes | LesAffaires.com et AFP

Les marchés ont peu capitalisé sur leur rebond de la veille.

Bourse: une semaine de renversements difficiles à déchiffrer

BLOGUE. Paradoxalement, la reconnaissance de l'inflation par la Fed abaisse la pression.

À la une

Frontière: MEQ exige la réciprocité entre le Canada et les É.-U.

Il y a 36 minutes | François Normand

En 2019, la valeur du commerce des biens et des services entre le Canada et les États-Unis s’est élevée à 887,9 G$CA.

L'automatisation créera de l'emploi, non le contraire!

Il y a 36 minutes | Sylvie Cloutier

BLOGUE INVITÉ. L'industrie a besoin d’une vision à long terme pour demeurer attrayante pour les prochaines générations.

La vision du jeu des affaires

Il y a 36 minutes | Marc Lavallée

En voyant l'entreprise comme un jeu infini, on favorise l'innovation et la croissance à long terme.