Bourse: Wall Street voit rouge, Toronto est à un sommet record

Publié le 16/09/2019 à 09:57, mis à jour le 16/09/2019 à 16:51

Bourse: Wall Street voit rouge, Toronto est à un sommet record

Publié le 16/09/2019 à 09:57, mis à jour le 16/09/2019 à 16:51

Des courtiers de Wall Street

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a clôturé en baisse lundi, lestée par les inquiétudes liées à l’envolée des prix du pétrole après des attaques contre des installations en Arabie saoudite. De l'autre côté de la frontière, cet attentat a eu un effet contraire sur la Bourse de Toronto, qui a terminé sa journée en battant un record.

Les indices

À Toronto, le S&P/TSX a pris 0,41 %, ou 68 points, à 16 751 points.

Le S&P 500 à Wall Street a perdu 0,31 %, ou 9 points, à 2997 points.

Le Dow Jones a laissé aller 0,52 %, ou 142 points, à 27 076 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a baissé de 0,28 %, ou de 23 points, à 8153 points. 

Le pétrole s’appréciait de 12,94 %, ou de 7,10 $ US, à 61,95 $ US.

Le dollar canadien avançait de 0,29 %, à 0,7543 $ US.

L’or a gagné 0,39 %, ou 5,90 $ US, à 1505,40 $ US.

Le contexte

Les prix du pétrole ont grimpé en flèche lundi en réaction à deux attaques d’envergure menées contre des sites pétroliers saoudiens pendant le week-end, qui ont causé une chute de moitié de la production du royaume, à hauteur de 5,7 millions de barils par jour, soit environ 6 % de l’approvisionnement mondial.

Le baril de référence sur le marché mondial, le Brent de la mer du Nord coté à Londres, a bondi de 14,6 %, sa plus forte progression depuis que le contrat a été formalisé en 1988. Le baril de WTI, référence du brut à New York, a grimpé de 14,7 %. 

« Un tel mouvement des cours du pétrole crée de l’anxiété sur les marchés », a souligné Nate Thooft, de Manulife Asset Management.

Mais, selon l’expert, « le repli est finalement assez léger. Quand des événements aussi importants se sont produits au Moyen-Orient dans le passé, on a vu des réactions bien plus importantes ».

« Cela indique que le marché se concentre sur d’autres sujets qui lui semblent plus importants, comme les perspectives de croissance ou les décisions liées à la guerre commerciale », a poursuivi M. Thooft. 

Certains secteurs ont toutefois souffert de la montée soudaine des prix pétroliers et des incertitudes que celle-ci fait peser sur l’économie mondiale.

Les transporteurs aériens American Airlines (-7,3 %), United (-2,8 %) et Delta (-1,6 %) ont ainsi fait partie des principaux perdants de la séance de lundi.

Plusieurs grandes banques américaines comme Goldman Sachs (-1,2 %), Citigroup (-0,8 %) et Morgan Stanley (-0,9 %) ont reculé, lestées par le repli des taux sur le marché obligataire. Le rendement à 10 ans sur la dette américaine était de 1,842 % vers 16 h 15, contre 1,896 % vendredi à la clôture.

Les majors pétrolières ont en revanche vu leurs titres nettement progresser: Marathon Oil Corp a gagné 11,6 %, Occidental 6 % et ExxonMobil 1,7 %.

 

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

La plupart des A220 de la compagnie Swiss remis en service

11:57 | AFP

« 17 avions de la série C/A220 ont déjà été inspectés (…) Les moteurs sont en parfait état ».

A220 de Swiss cloués au sol: des inspections sont recommandées

Swiss, Delta Air Lines, Air Baltic, Korean Air, EgyptAir et Air Tanzania ont reçu des A220.

Swiss cloue ses appareils A220 au sol

Le transporteur aérien Swiss a décidé de clouer ses 29 appareils A220 (ex-CSeries) en raison de problèmes de moteurs.