Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, freinée par les incertitudes commerciales

Publié le 11/11/2019 à 09:41, mis à jour le 11/11/2019 à 20:05

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, freinée par les incertitudes commerciales

Publié le 11/11/2019 à 09:41, mis à jour le 11/11/2019 à 20:05

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé lundi, le Dow Jones montant à un nouveau record à la faveur de la forte progression de Boeing et Walgreens, tandis que les interrogations sur le commerce ont pesé sur le Nasdaq et le S&P 500.

Les indices

À Toronto, le S&P/TSX a baissé de 5 points, ou de 0,03%, à 16 882 points.

L’indice composé S&P 500 a laissé filer 6 points, ou 0,2%, à 3 087 points.

Le Dow Jones, l’indice vedette de New York, a progressé de 10 points, ou de 0,04%, à 27 691 points.

Le Nasdaq, fortement teinté par le secteur technologique, reculait de 11 points, ou de 0,13%, à 8 464 points.

Le contexte 

Le Dow Jones a surtout bénéficié de la hausse de 4,55% du titre de Boeing, qui a annoncé lundi avoir repoussé à janvier la date à laquelle il anticipe le retour dans le ciel pour des vols commerciaux de ses 737 MAX, cloués au sol depuis mars après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts.

Mais l'avionneur a aussi souligné qu'il espère toujours recevoir en décembre le feu vert de l'agence américaine de régulation de l'aviation (FAA) pour une utilisation de l'appareil en décembre, ce qui lui permettrait de reprendre la livraison des avions à ses clients avant la fin de l'année.

La chaîne de pharmacies Walgreens Boots Alliance, également membre du Dow Jones, a de son côté bondi de 5,08%. Selon l'agence Bloomberg, la société d'investissement KKR a formellement approché Walgreens pour lui proposer de mener une opération de rachat par endettement (LBO) lui permettant de sortir de la Bourse.

Le Nasdaq et le S&P 500 ont pour leur part été freinés dans leur course aux records par le regain d'incertitudes sur les négociations entre Washington et Pékin.

«Les investisseurs tentent de déterminer où on en est exactement dans la mesure où les messages en provenance de la Maison Blanche sur le sujet sont assez disparates», a souligné Art Hogan de National Holdings.

Donald Trump a notamment refroidi l'optimisme des marchés en se disant vendredi opposé à la levée de la totalité des droits de douane supplémentaires sur des centaines de milliards de dollars de biens chinois. La veille, Pékin avait indiqué s'être entendu avec Washington pour une levée "par étapes" de leurs droits de douane mutuels.

 

Tarifs douaniers sur les automobiles?

Les investisseurs craignent par ailleurs que les tensions croissantes à Hong Kong, qui a connu lundi une des journées les plus violentes et chaotiques en cinq mois de mobilisation pour des réformes démocratiques, puissent déstabiliser les discussions commerciales.

Les échanges sont dans l'ensemble restés limités, certains acteurs du marché étant absents et le marché obligataire étant fermé à l'occasion de la journée des Anciens combattants.

Les investisseurs attendaient surtout une série d'indicateurs publiés plus tard dans la semaine, sur l'inflation mercredi et les ventes au détail vendredi notamment.

Également dans leur radar, figurent l'audition du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, devant des commissions parlementaires mercredi et jeudi, ainsi qu'un discours de Donald Trump mardi devant le Club économique de New York.

Le président américain pourrait donner un signal à la veille de la date limite à laquelle il doit dire si son administration va ou non augmenter les droits de douane sur les automobiles et les pièces d'automobiles en provenance de l'Union européenne.

Alors que la saison des résultats approche de sa fin, environ 90% des entreprises du S&P 500 ayant publié leurs chiffres, les investisseurs étudieront cette semaine les comptes de Walmart, Cisco et Viacom.

Selon une estimation du cabinet FactSet, les bénéfices des entreprises réunies dans l'indice élargi devraient s'inscrire en moyenne en baisse de 2,4% au troisième trimestre, le secteur énergétique étant particulièrement touché (-39,4%). Si ce repli se confirmait, il s'agirait du troisième trimestre de suite au cours duquel les bénéfices se seraient contractés par rapport à l'année précédente, une première depuis la période allant du quatrième trimestre 2015 au deuxième trimestre 2016.

Environ 75% des entreprises ont toutefois fait part d'un bénéfice par action (la référence à Wall Street) supérieur aux attentes des analystes.

Le chiffre d'affaires des entreprises du S&P 500 devrait de son côté s'afficher en moyenne en hausse de 3,2% sur un an selon les estimations de FactSet.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street inquiète d'un rebond des cas de COVID-19

Mis à jour le 26/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Fed a aussi interrompu les programmes de rachat d'actions des grandes banques américaines.

Bourse: les marchés bancaires font bondir Wall Street

Mis à jour le 25/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Plusieurs régulateurs assoupliront une règle contre la spéculation des organismes financiers.

OPINION Bourse: le Nasdaq poursuit sa chasse aux records
Mis à jour le 23/06/2020 | lesaffaires.com
Bourse: Le Nasdaq fracasse la barre des 10 000 points
Mis à jour le 10/06/2020 | LesAffaires.com et AFP
Bourse: Wall Street hésite à la fermeture
09/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

À la une

COVID-19: quel avenir pour les espaces à bureaux?

Il y a 28 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Le travail au bureau de demain matin ne ressemblera pas à ce qu'il était hier, selon des études...

Entrée en vigueur de l'ACEUM sous haute tension

01/07/2020 | AFP

La version finale du traité avait été ratifiée fin 2019 après de nombreux amendements sous l’impulsion des démocrates.

ACEUM: des experts exhortent les entreprises à être vigilantes

L'accord Canada−États-Unis−Mexique (ACEUM) entre en vigueur mercredi.