Steven Poloz nommé au CA de la société Enbridge

Publié le 04/06/2020 à 10:12

Steven Poloz nommé au CA de la société Enbridge

Publié le 04/06/2020 à 10:12

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty Images)

L’ancien gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a été nommé au conseil d’administration de la société Enbridge.

M. Poloz a pris sa retraite de la tête de la banque centrale du Canada mardi.

Le président d’Enbridge, Greg Ebel, affirme que M. Poloz possède une vaste expérience commerciale et financière, ainsi qu’une expertise en économie mondiale et en politiques publiques.

M. Poloz est devenu gouverneur de la Banque du Canada en 2013 et a servi un mandat de sept ans.

Avant de diriger la banque centrale, il a été chef de la direction d’Exportation et développement Canada de 2011 à 2013.

En plus des pipelines, Enbridge a également des activités de distribution et de stockage de gaz naturel qui desservent des clients de détail en Ontario et au Québec et des actifs d’énergie renouvelable en Amérique du Nord et en Europe.

 

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre

Sur le même sujet

Enbridge: l'étude environnementale pour la canalisation 3 approuvée

C'est une étape de plus vers un nouveau pipeline pour remplacer la canalisation 3 d'Enbridge.

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À la une

Bourse: la Nasdaq à un sommet, le Dow prend une pause

Mis à jour le 01/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les acteurs du marché ont appris que 2,4 M d’emplois privés ont été créés en juin aux États-Unis.

Titres en action: Tesla, General Motors

Mis à jour le 01/07/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Entrée en vigueur de l'ACEUM sous haute tension

01/07/2020 | AFP

La version finale du traité avait été ratifiée fin 2019 après de nombreux amendements sous l’impulsion des démocrates.