Le prix de la Volt laisse perplexe en Chine

Publié le 25/11/2011 à 17:41

Le prix de la Volt laisse perplexe en Chine

Publié le 25/11/2011 à 17:41

Par AFP

Si vous pensiez que le décalage entre le prix des voitures électriques et celui de leurs équivalents thermiques était déjà trop important, sachez que les clients chinois devront débourser près du double du prix américain pour acquérir une Chevrolet Volt.

General Motors a annoncé que la Volt serait disponible dans huit villes chinoises -- Pékin, Shanghai, Hangzhou, Suzhou, Wuxi, Guangzhou, Shenzhen et Foshan -- au prix de 498 000 RMB, soit approximativement 78 000$.

Aux États-Unis, le prix de la voiture est de 39 145$, un prix encore diminué par la prime gouvernementale de 7 500$. En Europe, où la Volt sera en compétition avec sa cousine l'Opel Ampera, elle sera disponible à partir de 41 950€, ce qui reste plus avantageux que le prix chinois.

Alors que General Motors se bat pour s'implanter dans une région qui sera sans doute pionnière dans l'adoption généralisée de modèles électriques, de nombreux blogueurs et commentateurs se demandent si ce choix ne profitera pas à la concurrence.

BYD, le principal constructeur chinois de modèles électriques, vend son E6 rechargeable à RMB 370 000 (58 200$) -- un prix abaissé à RMB 240 000 (37.750$) si l'on déduit les aides gouvernementales, selon ChinaCarTimes.

" Très chère, la Volt n'est pas assez sobre pour servir de voiture de fonction. Les personnalités au pouvoir devront donc sans doute également s'en passer. Lorsque la Volt a été lancée aux États-Unis, les experts demeuraient perplexes, se demandant qui pourrait se l'offrir. En Chine, la question se pose doublement", écrit le blog.

Autoblog Green, est sceptique face à la dimension 'propre' du véhicule en Chine, remarquant que la propreté de la Volt est directement liée à celle de l'électricité qui l'alimente. Dans ce domaine, la Chine et ses centrales au charbon ne semblent pas les mieux placées.

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour à 16:50 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

06:49 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

12:28 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?