Coronavirus: la plupart des magasins de Lululemon en Chine sont fermés

Publié le 21/02/2020 à 15:57

Coronavirus: la plupart des magasins de Lululemon en Chine sont fermés

Publié le 21/02/2020 à 15:57

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Lululemon Athletica a indiqué vendredi que la plupart de ses magasins en Chine étaient fermés depuis le début février en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus.

Le détaillant établi à Vancouver a précisé que la majorité de ses 38 magasins chinois étaient fermés depuis le 3 février, selon les recommandations des autorités locales.

Certains des magasins de la chaîne sont restés ouverts, mais leurs heures d’ouverture ont été réduites, tandis que les activités en ligne du détaillant fonctionnent normalement.

Lululemon dit suivre la situation et offrira une mise à jour sur son incidence financière et opérationnelle lorsqu’elle dévoilera ses résultats du quatrième trimestre, à la fin mars.

En janvier, le détaillant avait révisé à la hausse ses perspectives pour le quatrième trimestre, qui a pris fin le 2 février.

L’an dernier, Lululemon a annoncé un plan pour quadrupler ses revenus internationaux d’ici cinq ans, précisant s’attendre à ce que ses revenus en provenance de la Chine surpassent ceux de l’Europe, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande d’ici 2023.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street démarre la semaine sur les chapeaux de roues

Mis à jour à 16:55 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Nasdaq a clôturé à un record pour la troisième séance de suite.

Titres en action: Johnson & Johnson, Nissan, MTU

Mis à jour à 13:53 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un rebond de la demande mondiale pour le pétrole fait grimper les prévisions

Le rebond de la demande dépassera la capacité des producteurs à rétablir l’offre, croit une analyste.