La Fed a débuté sa première réunion monétaire de 2020

Publié le 28/01/2020 à 13:58

La Fed a débuté sa première réunion monétaire de 2020

Publié le 28/01/2020 à 13:58

Par AFP
Le logo de la Fed

(Photo: 123RF)

La Banque centrale américaine (Fed) a débuté mardi sa première réunion monétaire de 2020, à l’issue de laquelle elle devrait laisser les taux en l’état, malgré les appels du pied de Donald Trump et les craintes que fait planer le nouveau coronavirus sur l’économie mondiale.

La réunion du comité de politique monétaire a débuté mardi à 10H00, et s’achèvera mercredi.

Les acteurs sur les marchés s’attendent à plus de 87 % à ce que la Réserve fédérale adopte un statu quo et laisse son taux au jour le jour entre 1,50 % et 1,75 %, selon l’évaluation des produits à terme de CME Group.

Le président de la Fed Jerome Powell avait dit en décembre qu’il voulait voir l’inflation « persister » avant de relever les taux.

Le président Donald Trump, qui critique régulièrement la Fed à laquelle il réclame des baisses des taux toujours plus fortes, est revenu à la charge.

Il a estimé mardi matin, dans un tweet publié peu après l’ouverture de la réunion monétaire, que « la Fed devrait faire preuve d’intelligence en abaissant les taux pour améliorer notre compétitivité par rapport à d’autres pays qui paient beaucoup moins cher ».

« Nous nous concentrerions alors sur le remboursement et le refinancement de la dette » américaine, a estimé le président, jugeant que « c’est le moment », car « il n’y a quasiment pas d’inflation ».

Mercredi dernier, depuis le forum économique de Davos (Suisse), il avait reproché à l’institution d’avoir rendu la croissance moins forte qu’elle n’aurait dû l’être. « Beaucoup de mauvaises choses sont arrivées, à commencer par la Fed, qui n’a pas été bonne », avait-il affirmé dans une interview à la chaîne CNBC.

L’épidémie de pneumonie virale, apparue en Chine où elle a dépassé mardi les 100 morts, devrait également s’inviter dans les débats, alors que sa propagation suscite des craintes pour l’économie mondiale.

Un vent d’optimisme soufflait pourtant grâce à la trêve dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, observée après l’accord signé le 15 janvier entre les deux puissances mondiales. 

 


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

La Fed laisse ses taux inchangés

Mis à jour le 29/01/2020 | AFP

La Fed note que la consommation des ménages augmentait à un rythme «modéré» et non plus «solide».

Fed: les risques demeurent, la crainte d'une récession américaine

03/01/2020 | AFP

La réunion s’est tenue avant l’annonce par Donald Trump de la signature de la première phase d'un accord sino-américain.

À la une

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.

Plus d'un milliard de marchandises bloquées au Québec

17/02/2020 | François Normand

«Une grosse entreprise manufacturière canadienne devra bientôt ralentir ou fermer des chaînes de production.» - MEQ

Faites du sport pour être performant au boulot, dit Bijan Bolouri

10:24 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Bijan souhaite que ses clients connectent avec le moment présent tout en se mettant en forme.