Héroux-Devtek réalise la plus importante acquisition de son histoire

Publié le 02/10/2017 à 08:30

Héroux-Devtek réalise la plus importante acquisition de son histoire

Publié le 02/10/2017 à 08:30

Par Yannick Clérouin

CESA participe au programme de l'Airbus A380. Photo: 123rf

On attendait un grand coup de la part de Héroux-Devtek(Tor., HRX). Voilà qu’elle répond aux attentes avec la plus importante acquisition de son histoire, dans un secteur aéronautique en pleine consolidation.


La société dirigée par Gilles Labbé allonge 140 millions d’euros, soit 205M$CA, pour mettre la main sur le fabricant espagnol de systèmes de train d’atterrissage, d’actionnement et hydrauliques CESA.



« Cette transaction, qui représente selon M. Labbé un 'moment charnière' pour son entreprise, revêt une grande importance sur le plan stratégique. »


Elle permettra en effet à Héroux d’accroître sa présence auprès d’Airbus, un des deux plus grands fabricants d’avions du monde. Le géant européen de l’aviation représente 50% des ventes de CESA. Or, Héroux réalise présentement 65% de ses revenus aux États-Unis, notamment auprès de Boeing.


En outre, l’entreprise établie à Madrid bonifiera la diversification de Héroux en ajoutant des activités complémentaires, un important portefeuille de droits de propriété intellectuelle et en lui donnant accès à un important contenu sur plusieurs programmes d’aéronefs d’envergure de différents clients. CESA participe à des programmes tels l’A400M, l’EuroFighter-2000 ou l’A380.


«Cette transaction s'inscrit dans notre objectif stratégique visant à diversifier nos activités en prenant de l'expansion dans des domaines complémentaires à notre principal marché, celui des trains d'atterrissage. En plus de nous amener plus de débouchés dans le secteur des trains d'atterrissage, l'expertise de pointe de CESA dans les systèmes d'actionnement et hydrauliques consolidera la réputation de Héroux-Devtek comme fournisseur clé auprès des plus grands fabricants d'équipement d'origine mondiaux de l'industrie aérospatiale», a dit dans un communiqué Réal Bélanger, vice-président exécutif, développement des affaires et projets spéciaux chez Héroux-Devtek.


CESA devrait réaliser des ventes de 136M$ et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) de 16M$ pour son exercice qui prend fin le 31 décembre.


Coup de main du Fonds FTQ


United Technologies, propriétaire de Pratt & Withney qui possède également d’importantes installations à Longueuil, détient 40% des actions de CESA, selon le site Internet de l’entreprise. La participation restarante est entre les mains d'Airbus Defense & Space.


Pour financer cette acquisition, Héroux contracte un prêt à terme de 50M$ d’une durée de 7 ans auprès du Fonds de solidarité FTQ. Elle a aussi augmenté sa facilité de crédit existante pour la porter à 250M$.


Une fois la transaction conclue, la dette de Héroux-Devtek s’élèvera à 3,9 fois son BAIIA. L’entreprise prévoit ramener ce ratio à moins de 3 sur un horizon de 12 mois.


Le titre de Héroux-Devtek a perdu 11% à ce jour en 2017. Cette transaction pourrait donner un nouvel élan à l'action. Les analystes suivis par Reuters ont une recommandation neutre sur le titre et la cible moyenne est de 14,67$.


Lisez maintenant pourquoi un gestionnaire recommande Héroux-Devtek dans notre manchette Investir de cette semaine: Des titres à considérer dans un marché cher


L'action de Héroux a fait du surplace sur cinq ans. Graphique: Morningstar.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

21/05/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.

Syntax de Montréal achète l'allemande Freudenberg et l'américaine EmeraldCube

Syntax se donne les moyens d'aller jouer dans la cour des grands.

À la une

La gentillesse, un vilain défaut au travail?

BLOGUE. Curieusement, trop de gentillesse peut nuire à la performance d'une équipe, et même de l'entreprise...

Fiat Chrysler propose une fusion avec le constructeur français Renault

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

L'alliance existante de Renault avec les groupes japonais Nissan et Mitsubishi pourrait se poursuivre.

Fusion Renault-Fiat Chrysler: Nissan, l'allié de 20 ans mis sur la touche

Il y a 17 minutes | AFP

«Nissan semble avoir été tenu à l'écart.»