Deuxième vague: Justin Trudeau réunit son cabinet pour deux jours

Publié le 14/09/2020 à 07:54

Deuxième vague: Justin Trudeau réunit son cabinet pour deux jours

Publié le 14/09/2020 à 07:54

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau convoque les ministres de son cabinet pour deux jours de réunions à huis clos à partir de lundi afin d'élaborer une stratégie visant à éviter que la pandémie de la COVID-19 ne fasse davantage de dommage sur la vie des Canadiens.

Ce lac-à-l'épaule survient au moment où le pays affronte une nouvelle hausse des cas de contamination au coronavirus. Ce qui fait craindre aux experts de la santé publique l'émergence d'une deuxième vague.

Les dernières semaines ont vu une résurgence de la COVID-19 à travers le Canada, après une accalmie estivale, les courbes de contagion tendent vers une augmentation des cas, ce qui rappelle aux Canadiens et aux Canadiennes de ne pas laisser tomber leurs gardes alors que les températures se refroidissent.

«Notre défi maintenant est de nous prémunir contre la fatigue qui peut nous conduire à assouplir ces précautions personnelles», a déclaré la Dr Theresa Tam dans un communiqué alors que les provinces signalaient près de 500 nouveaux cas dimanche.

«En même temps, à mesure que nous déplaçons davantage nos activités à l'intérieur, nous devrons accroître notre conscience des facteurs de risque de la COVID-19 dans les environnements rouverts.»

C'est dans ce contexte que se tiendra la séance de réflexion de deux jours des libéraux du cabinet. Initialement axée sur la construction d'une économie post-pandémique, la réunion devra désormais également faire face au défi immédiat de limiter les dégâts d'une deuxième vague.

Les ministres devraient entendre des présentations de la Dr Theresa Tam et des coprésidents de deux groupes de travail: l'un créé pour conseiller le gouvernement sur les mesures à prendre pour soutenir le développement d'un vaccin contre la COVID-19 et l'autre sur l'immunité à la COVID-19.

Cette retraite intervient alors que le Parlement est sur le point de reprendre avec un discours du Trône le 23 septembre, dans lequel Justin Trudeau a promis qu'il présentera «une vision détaillée de l'avenir et un plan pour assurer la sécurité des Canadiens pendant que nous reconstruisons un Canada plus fort qui fonctionne pour tous».

On s'attend maintenant à ce que le discours lui-même se concentre davantage sur la façon de passer à travers la pandémie que sur la façon de reconstruire une fois qu'elle est terminée, alors que les détails sur les mesures de reprise à long terme ne seraient révélés que lors d'un énoncé économique plus tard à l'automne.

Le premier ministre a prévenu la semaine dernière que les Canadiens «vont devoir apprendre à continuer à vivre avec la COVID-19 pendant de très nombreux mois», tandis que Teresa Tam a averti que le fait de ne pas contrôler sa propagation pourrait entraîner un autre confinement.

«Une autre raison importante pour maintenir le taux d'infection bas dans la communauté est d'empêcher la propagation dans ces lieux et dans d'autres lieux publics qui pourraient nécessiter des restrictions ciblées pour contrôler la transmission là où le virus augmente», a-t-elle déclaré dans son communiqué.

Le gouvernement part du principe que la lutte mondiale contre le coronavirus mortel qui cause la COVID-19 se poursuivra pendant au moins deux ans de plus, et que la reconstruction de l'économie dépendra alors de la façon dont on se protège maintenant.

À cette fin, des sources, qui ont parlé sous couvert d'anonymat parce qu'ils n'étaient pas autorisés à discuter publiquement de la question, ont fait part de trois priorités qui seront incluses dans le discours du Trône.

Il s'agit de mesures destinées à protéger la santé des Canadiens et à éviter un autre confinement national; des soutiens économiques nécessaires pour maintenir les Canadiens à flot financièrement pendant que la pandémie se poursuit; et des mesures à plus long terme pour finalement reconstruire une économie.

On s'attend en particulier à ce que les libéraux promettent plus de financement pour les soins de santé, y compris pour les foyers de soins de longue durée, ainsi que pour des logements abordables et des services de garde d'enfants pour aider les parents, en particulier les femmes, afin de reprendre le travail et rester au travail.

À la une

À la une: ces PME qui sont loin de reposer en paix

Édition du 28 Octobre 2020 | Les Affaires

Des PME de notre classement des 300 nous partagent leurs meilleures stratégies d'adaptation.

Retour vers le futur

Édition du 28 Octobre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. «Je crois que vous n'êtes pas encore prêt pour ce genre de chose... par contre vos gosses vont adorer ça!»

Des policiers de la SQ victimes collatérales d'une cyberattaque

Il y a 35 minutes | La Presse Canadienne

Après un vol de données survenu dans les serveurs d’une firme informatique de Terrebonne, Xpertdoc.