CSeries: la vente à Airbus est une «très bonne chose», selon Fitzgibbon

Publié le 07/11/2018 à 16:06

CSeries: la vente à Airbus est une «très bonne chose», selon Fitzgibbon

Publié le 07/11/2018 à 16:06

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bombardier)

La vente de la C Series de Bombardier au géant européen Airbus cette année a été «une très bonne chose», selon le ministre de l'Économie Pierre Fitzgibbon.

Sans verser un sou, Airbus a pu acquérir 50,01% du programme de cet avion commercial, qui a coûté 6 milliards $ US à développer.

Le 17 octobre 2017, au lendemain de la signature de l'entente de principe, le chef caquiste, François Legault, avait pourtant dénoncé la mainmise d'Airbus sur la C Series en parlant d'un jour «triste pour le Québec».

Mercredi, M. Fitzgibbon a salué la transaction en la qualifiant de «très bonne chose». En mêlée de presse, il a déclaré avoir récemment discuté avec le président d'Airbus, qui lui a dit être convaincu que l'avion rebaptisé A-220 allait bien performer. 

Reconnaissant ne pas être un expert en aviation, le ministre a tout de même précisé qu'il était «drôlement content» de voir Airbus aux commandes de l'avion.

À titre de chef de la deuxième opposition officielle, François Legault avait durement critiqué la gestion du dossier par le gouvernement libéral de Philippe Couillard.

Il s'était entre autres offusqué que le gouvernement investisse 1 milliard $US dans le seul programme de la C Series, plutôt que dans Bombardier.

Pour sa part, le ministre Fitzgibbon a semblé féliciter le précédent gouvernement d'être intervenu à temps pour «sauver» Bombardier, même si la méthode utilisée par Québec demeure discutable, selon lui.

L'intervention de l'État dans le dossier Bombardier était «requise», a-t-il insisté.

Sur le même sujet

Bombardier: la vente de deux usines à Spirit mise en doute

22/09/2020 |

Certaines conditions nécessaires à la conclusion de la transaction ne sont toujours pas remplies, dit Spirit Aerosystems

L'usine de Bombardier à La Pocatière perd un contrat

Les deux parties ont indiqué, mardi, que la décision avait été prise d’un « commun accord ».

À la une

Trump pourrait augmenter les impôts dans un second mandat

24/09/2020 | François Normand

Le déficit des États-Unis triplera en 2020 à 3 300 milliards de dollars, selon les services du budget du Congrès (CBO).

Les prix des maisons pourraient baisser de 7% en 2021

L'indice des prix des maisons pour 2021 prévoit également une baisse de prix de 6,7 % pour les maisons unifamiliales.

Québec invite la population à minimiser les contacts sociaux

« Pour casser la vague, il faut faire un effort pour minimiser vos contacts sociaux dans les prochains jours…»