Claude Tessier atterrit chez Couche-Tard

Publié le 25/01/2016 à 17:46

Claude Tessier atterrit chez Couche-Tard

Publié le 25/01/2016 à 17:46

Par Dominique Beauchamp

Quelques heures à peine après son départ de l'épicier IGA, Claude Tessier atterrit chez Alimentation Couche-Tard(Tor.,ATD)  à titre de chef de la direction financière, à compter du 28 janvier 2016. 

M. Tessier remplace ainsi Raymond Paré, qui avait surpris en quittant l’exploitant de dépanneurs en octobre 2015, apèes 13 ans de services.

«Je suis enthousiaste à l'idée de me joindre à la famille Couche-Tard. Alimentation Couche-Tard est un véritable modèle de réussite québécois», déclare M. Tessier, par voie de communiqué.

M. Terrier supervisera les fonctions financières, de conformité et des relations investisseurs de l'exploitant de dépanneurs de Laval.

«J'ai hâte de me joindre au président et chef de la direction, Brian Hannasch afin d'évaluer les occasions de croissance supplémentaire sous la nouvelle marque globale Circle K», poursuit M. Tessier.

Pour sa part M. Hannasch souligne la longue expérience de M. Tessier dans les grandes entreprises du commerce de détail.

«Il comprend bien la réalité d'un environnement à sites multiples incluant l'exploitation de stations-service (lire Costco). Il possède aussi de l'expérience en financement, en acquisitions et en marchés de capitaux», ajoute M. M. Hannasch.

Claude Tessier rejoint Couche-Tard depuis les rangs de Sobeys, où il a occupé les fonctions de président de l'unité d'exploitation IGA depuis 2012.

Il avait joint IGA en 2003 à titre de vice-président principal, finances et planification stratégique, pour Sobeys Québec.

Avant son poste chez IGA, M. Tessier a cumulé plus de 15 ans d'expérience à titre de membre de la haute direction financière auprès de Meubles Fly, Provigo et Costco, que ce soit en tant que chef de la direction financière ou comme vice-président.

Il a également occupé des postes de gestionnaires au sein de Mallette International et PricewaterhouseCoopers (anciennement Coopers & Lybrand).

Cette nomination rassurera les observateurs qui s'inquiétaient que le centre décisionnel du fleuron québécois glisse lentement vers l'Indiana où M. Hannasch réside.

À lire aussi: Couche-Tard: départ de Raymond Paré, une autre interprétation circule

Peu d'expérience à l'international

Dans une note préliminaire, Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, juge que les compétences de M. Tessier dans le commerce de détail seront un ajout solide à la haute direction.

En revanche, l’analyste se montre un peu surprise par le manque d’expérience de M. Tessier à l’étranger.

«Son inexpérience à l’international n’aura aucun impact sur les opérations et les fusions et acquisitions, étant donné la structure décentralisée qui a justement fait la réussite d’Alimentation Couche-Tard», écrit-elle.

Da toute façon, Alain Bouchard, le fondateur et président du conseil et M. Hannasch restent très actifs dans les dossiers stratégiques et les transactions.

Le titre de Couche-Tard s'est apprécié légèrement lundi, pendant que l'indice S&P/TSX reperdait 2% de sa valeur.

L'action, qui s'est appréciée de 31% depuis 12 mois, a terminé la séance à 61,45$, un peu en deça de son record de 64,19$ atteint le 2 décembre 2015.

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?