Chesapeake Energy se protège de ses créanciers

Publié le 29/06/2020 à 10:43

Chesapeake Energy se protège de ses créanciers

Publié le 29/06/2020 à 10:43

Par AFP

Le groupe énergétique Chesapeake Energy, acculé par la dégringolade des prix du pétrole en raison de la crise sanitaire, a annoncé dimanche s'être placé sous la protection du régime des faillites pour pouvoir mener à bien la restructuration de sa dette de sept milliards de dollars.

Un temps leader américain de l'exploitation du gaz de schiste, dont les opérations s'étendent du Texas à la Pennsylvanie, le groupe a indiqué, dans un communiqué, n'avoir plus d'autre choix que cette restructuration.

«Notre dette et nos obligations contractuelles se sont révélées trop importantes dans ce contexte de cours (bas) de matières premières sans précédent», a-t-il expliqué.

Chesapeake a précisé s'être volontairement placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites afin de pouvoir entreprendre une restructuration sans la pression de ses créanciers.

Le PDG Doug Lawler s'est félicité, dans le communiqué, d'avoir obtenu l'engagement d'une partie de ces derniers à souscrire une émission de 600 millions de titres de dette, «en plus d'assurer le financement de nos opérations en cours et faciliter notre sortie de ce processus» de faillite.

L'industrie américaine du schiste est organisée autour de producteurs de petite et moyenne taille, recourant à des techniques d'exploitation telles que la fracturation qui sont très décriées par les écologistes, et d'autant plus que les forages se sont rapidement étendus à plusieurs États. 

L'essor du schiste a permis aux États-Unis de ravir le premier rang de producteur de pétrole mondial à l'Arabie Saoudite, une performance facilitée par des milliards de dollars de prêts à taux bas.

Mais l'effondrement des prix du pétrole en raison de la crise sanitaire a porté un coup fatal au secteur, et les sociétés d'exploration aux États-Unis et au Canada affichent désormais une dette estimée à 86 milliards de dollars à échéance 2020-2024 et composée à 62% de titres classés en catégorie spéculative.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Pétrole et «désinformation»: l'enquête du gouvernement albertain est prolongée

Également, un million de dollars supplémentaires seront ajoutés au budget actuel de 2,5 millions de dollars.

L'Alberta réinstaure la surveillance environnementale de l'industrie pétrolière

Les tests et les déclarations obligatoires ont été suspendus plus tôt ce printemps à cause de la COVID-19.

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...