CGI veut racheter de ses actions à la Caisse de dépôts

Publié le 17/02/2020 à 15:54

CGI veut racheter de ses actions à la Caisse de dépôts

Publié le 17/02/2020 à 15:54

Par La Presse Canadienne

(Photo: Charles Desgroseillers)

CGI a annoncé lundi avoir l’intention de racheter un peu plus de six millions de ses actions détenues par la Caisse de dépôt et placement du Québec pour les racheter et les annuler, une transaction qui lui coûtera environ 600 millions $.

La société spécialisée dans les logiciels devrait racheter 6 008 905 de ses actions de catégorie A au prix de 99,95 $ par action, par rapport à leur cours de 102,94 $ à la fermeture de la Bourse de Toronto vendredi.

Au terme de la transaction, la Caisse de dépôt et placement du Québec détiendra une participation d’environ 11,9 % dans la société montréalaise, soit environ 31,4 millions d’actions.

La transaction devrait être conclue lundi et son règlement aura lieu le 19 février, a précisé CGI dans un communiqué.

Pour la Caisse de dépôt, l’opération s’inscrit dans le cadre d’un rééquilibrage périodique de portefeuille. Le président et chef de la direction de la Caisse, Charles Émond, a expliqué que les bons résultats de CGI permettaient à la Caisse de monétiser une partie de son placement. La Caisse demeure l’un des principaux actionnaires de CGI, a poursuivi M. Émond, avant d’ajouter que le bas de laine des Québécois continuerait d’appuyer la croissance et la mondialisation de la société de technologies de l’information.

 

Sur le même sujet

Philippe ­Ithurbide: «­Les occasions sont en ­Europe et dans les marchés émergents»

Édition du 15 Juin 2019 | Dominique Beauchamp

MARCHÉ EN ACTION. DOMINIQUE BEAUCHAMP - Sur quoi repose votre scénario central qui prévoit une croissance mondiale ...

La répartition optimale d'un portefeuille

Édition de Avril 2019 | Ian Gascon

Ce n'est pas un portefeuille composé à 100 % d'actions. Voici pourquoi.C'est précisément ce qui devrait se passer ...

À la une

Bâtisseur d'une PME, si vous ne voulez pas partir, lisez cela

Il y a 44 minutes | Sylvie Huard

BLOGUE INVITÉ. Donner les rênes de l’entreprise familiale à la relève ne se fait pas en claquant des doigts.

COVID-19: de l'aide pour les start-ups!

08:00 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Si les gouvernements n'avaient pas aidé les start-ups, nombreuses sont celles qui n'auraient pas survécu.

Voici comment vous inscrire au Défi Start-Up

10:50 | Les Affaires

Pour participer au Défi Start-Up, rien de moins compliqué.