Titres en action: Macy's, McKesson, Facebook...

Publié le 22/10/2019 à 07:01

Titres en action: Macy's, McKesson, Facebook...

Publié le 22/10/2019 à 07:01

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La chaîne américaine de grands magasins Macy’s(M, 15,43$US) a annoncé lundi qu'elle allait cesser de vendre de la vraie fourrure à partir de début 2021 dans tous ses établissements, accédant ainsi à une demande de plus en plus pressante d'associations de protection des animaux. «Cela inclut toutes les marques propres à Macy's et Bloomingdale's, ainsi que tous les articles vendus par les marques partenaires», a précisé l'entreprise dans un communiqué. «Depuis deux ans, nous observons de près les tendances des consommateurs et des marques, nous écoutons nos clients et nous cherchons des alternatives à la fourrure», a justifié le PDG Jeff Gennette, soulignant avoir aussi rencontré régulièrement des associations de défense des animaux. «Les marques propres à Macy's ne proposaient déjà plus de fourrure. Etendre cette pratique à l'ensemble de l'entreprise est, de façon naturelle, la prochaine étape», a-t-il souligné. Le groupe assure que les fashionistas n'ont pas à s'inquiéter, puisqu'il continuera à «offrir des fausses fourrures alternatives de grande qualité et à la mode».

Quatre sociétés pharmaceutiques ont trouvé lundi un accord à l'amiable leur permettant d'éviter un procès fédéral inédit sur la crise des opiacés qui ravage les États-Unis, en attendant un accord plus large qui pourrait se chiffrer en dizaines de milliards de dollars pour l'industrie. Les avocats des centaines de collectivités locales qui poursuivent en justice laboratoires et distributeurs de médicaments anti-douleur aux opiacés ont confirmé qu'un accord avait été trouvé in extremis entre les distributeurs Cardinal Health(CAH, 50,41$US), McKesson(MCK, 147,35$US), AmerisourceBergen(ABC, 86,66$US) et le laboratoire israélien Teva, d'une part, et deux comtés de l'Ohio, dont les plaintes devaient être examinées en premier dans le cadre d'un procès-test, d'autre part. L'accord prévoit le versement de quelque 215 millions de dollars par ces grands distributeurs et 45 millions par Teva, qui fabrique des médicaments opiacés génériques, sous forme de cash et de médicaments utilisés dans le traitement des dépendances, selon le Wall Street Journal. «L'accord proposé permettra des progrès importants pour endiguer la crise, en apportant des ressources aux programmes de traitement des dépendances aux opiacés» des deux comtés, ont déclaré les avocats des territoires concernés.

Facebook(FB, 189,76$US) a renforcé ses mesures de sécurité en vue des élections américaines de 2020, après avoir déjoué une nouvelle tentative russe de manipuler l'opinion, visant notamment des candidats démocrates comme Joe Biden. Le réseau social dominant a annoncé lundi avoir bloqué quatre campagnes d'influence menées par des groupes qui se faisaient passer pour des utilisateurs des plateformes (Facebook et Instagram) et étaient soutenues par des États, l'Iran et la Russie. L'un des groupes russes partageait des publications via des faux comptes, censés représenter différents courants politiques et abordant des sujets comme «les élections américaines, les questions environnementales, les tensions raciales, les questions LGBT, le conservatisme et le libéralisme (...)», a listé Nathaniel Gleicher, responsable de la cybersécurité chez Facebook. La firme Graphika, spécialisée dans l'analyse des réseaux sociaux, a de son côté mis en évidence des comptes russes qui s'attaquaient directement à certains candidats américains à la présidentielle. «De nombreux comptes chantaient les louanges de Bernie Sanders (marqué très à gauche sur l'échiquier américain) ou de Donald Trump», indique le rapport de Graphika.

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street focalisée sur le redémarrage de l'économie

Mis à jour le 01/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La perspective du redémarrage progressif de l’économie l’emporte sur les inquiétudes.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

À la une

Bourse: Wall Street focalisée sur le redémarrage de l'économie

Mis à jour le 01/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La perspective du redémarrage progressif de l’économie l’emporte sur les inquiétudes.

Titres en action: Cineplex, Bell Canada

Mis à jour le 01/06/2020 | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Tensions raciales: report du lancement de nouveaux produits

01/06/2020 | AFP

«Pour l’instant (...) il faut surtout permettre à des voix plus importantes d’être entendues», a justifié PlayStation.