Les problèmes de Toys R Us forcent Dorel à ajuster ses résultats

Publié le 22/03/2018 à 15:39

Les problèmes de Toys R Us forcent Dorel à ajuster ses résultats

Publié le 22/03/2018 à 15:39

Par La Presse Canadienne

La faillite et la liquidation du détaillant américain Toys R Us ont forcé les Industries Dorel à inscrire une charge de créances douteuses de 3,8 millions $ US à leurs états financiers pour l'exercice clos le 30 décembre.


Le fabricant montréalais de produits de puériculture Dorel (DII.B) a indiqué jeudi qu'il avait dû réduire de 3,1 millions $ US le bénéfice net pour son quatrième trimestre et son exercice complet.


Dorel a indiqué avoir réalisé des ventes de 13,4 millions $ US auprès de Toys R Us aux États-Unis pendant le premier trimestre.


Les activités américaines de Toys R Us représentaient environ trois pour cent des revenus de Dorel en 2017, et le total de ses créances clients avec les activités américaines du détaillant se chiffrait à 17,2 millions $ US en date du 21 mars.


Dorel a précisé qu'elle ne disposait que d'informations "restreintes" au sujet de Toys R Us et que ses pertes réelles subies pourraient être différentes des montants annoncés jeudi. Elle continuera à suivre de près l'évolution de la situation, a-t-elle précisé, et révisera l'estimation de sa provision pour créances douteuses au besoin.


Au Canada, Toys R Us vend des lits pour enfants, des sièges d'automobile pour enfants, des poussettes et des meubles de pouponnière fabriqués par Dorel.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.