L'action de Boeing chute après l'annonce d'une baisse de la production du 737 MAX

Publié le 08/04/2019 à 10:40, mis à jour le 08/04/2019 à 17:28

L'action de Boeing chute après l'annonce d'une baisse de la production du 737 MAX

Publié le 08/04/2019 à 10:40, mis à jour le 08/04/2019 à 17:28

Par AFP
Des appareils Boeing 737 MAX.

(Photo: Getty)

L'action du constructeur aéronautique Boeing a perdu 4,44% lundi à Wall Street et pesait fortement sur l'indice Dow Jones, dans le sillage de l'annonce vendredi d'une baisse de la production de l'avion vedette 737 MAX, dont la sécurité est en cause après deux accidents mortels. 

Le titre de Boeing a terminé la journée en baisse de 17,41$ à 374,52$ à la Bourse de New York, faisant reculer l'indice Dow Jones Industrial Average, dont Boeing est un membre éminent.

La production du 737 MAX, dont toute la flotte déjà en service est clouée au sol depuis près de quatre semaines après deux accidents ayant fait 346 morts, va passer de 52 appareils par mois à 42, a annoncé Boeing vendredi dans un communiqué après la clôture de Wall Stret, soit une baisse de 20%.

Le constructeur est confronté désormais à un problème de logistique face à l'accumulation d'avions qui sortent des chaînes d'assemblage mais qu'il ne peut plus livrer.

«Ce changement suggère une montée de l'incertitude à court et moyen terme concernant les projets de l'entreprise et le cours de l'action», a réagi David Evanson de la société d'investissement Canaccord Genuity.

Il anticipe en outre une durée plus longue d'immobilisation de la flotte de 737 MAX à travers le monde.

Dimanche, la compagnie American Airlines, qui compte 24 appareils 737 MAX dans sa flotte, a annoncé une extension de l'annulation de ses vols jusqu'au 5 juin, alors que les autorités continuent à clouer au sol ces avions. Cette extension s'applique sur environ 90 vols par jour, a précisé Americain Airlines qui perdait 0,97% en Bourse.

Boeing a perdu plus de 7% depuis le crash de l'avion d'Ethiopian Airlines, le deuxième accident en quelques mois qui avait mis en lumière les défaillances de sécurité du MCAS («Maneuvering Characteristics Augmentation System»), accusé d'avoir contribué aux tragédies du 10 mars et du 29 octobre.


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Airbus-Boeing: vers la suppression d'une aide fiscale cruciale aux États-Unis

20/02/2020 | AFP

Cette exemption est une des subventions publiques accordées à Boeing mais jugées illégales par l'Union européenne.

Aucune commande en janvier pour Boeing, en pleine crise du 737 MAX

11/02/2020 | AFP

Sur la même période l’an dernier, le constructeur aéronautique avait enregistré 45 commandes d’avions.

À la une

Votre entreprise est-elle immunisée contre l'économie virale?

ANALYSE - Les nouveaux virus sont de plus en plus fréquents. Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Il y a 23 minutes | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Les régimes de retraite et les véhicules immobilisés sont-ils flexibles?

21/02/2020 | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Peu importe le type de régime de retraite, les sommes qu’on accumule à l’intérieur sont «immobilisées».