Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 22/03/2019 à 16:55

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Publié le 22/03/2019 à 16:55

Par Martin Jolicoeur

Le titre d'Hexo Corp, le producteur de cannabis de l'Outaouais, a continué de planer cette semaine.

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine*, tant par leur progression que par leur recul ? 


XXXX


LES GAGNANTS


Hexo Corp. (+11,60%)


Le producteur de marijuana de Gatineau a vu son titre exploser de plus belle cette semaine, après la publication de résultats encourageants la semaine précédente et l’annonce d’une entente visant l’achat de Newstrike Brands, un autre producteur de cannabis, pour 263M$. Malgré une explosion de ses revenus à 16,2M$ au cours de ce qui était son premier trimestre complet depuis la légalisation du cannabis récréatif au Canada, le producteur de marijuana de Gatineau a affiché une perte de 4,3M$, ou de 0,02$ par action au deuxième trimestre. En comparaison, Hexo avait réalisé une perte de 9M$, ou 0,10$ par action, pour la même période l’an dernier. Ses revenus n’étaient alors que de 1,2M$. John Zaparo, analyste de CIBC, en a profité pour relever sa cible, de 8,50$ à 9,50$. Matt Bottomley, de Canaccord Genuity a fait de même, le faisant passer de 7,50$ à 10,00$. L’action de producteur a donc gagné 0,94$ cette semaine, passant de 8,10$ à 9,04$, pour un total de 11,60%. 


Teck Resources Ltd (+8,35%)


La performance financière de Teck Resources continue d’attirer l’attention des analystes et investisseurs. Jeudi, après la fermeture des marchés, Standard & Poors a annoncé sa décision de relever sa cote de crédit. Cette dernière est passée de BB+ à BBB-. Ce relèvement suit ceux de Moody’s le 16 janvier 2019 et de Fitch le 21 février 2019. S&P a salué au passage les gestes délibérés de l’entreprise depuis trois ans afin d’améliorer sa situation financière tout en parvenant à continuer d’engranger de forts flux de trésorerie. Il n’en fallait pas plus pour que l’entreprise canadienne voit son titre avancer de nouveau, cette fois de 2,40$, passant de 28,75$ à 31,15$ l’action, pour un progression hebdomadaire totalisant 8,35%.


Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 


Power Corporation of Canada (+6,51%)


L’action de Power Corporation a connu une belle progression depuis la fermeture des marchés du vendredi 15 mars dernier. L’annonce récente d’un éventuel rachat d’actions pouvant totaliser 5 milliards de dollars par Power Corporation et Corporation Financière Power semble supporter le cours des actions de ces deux entreprises. Tandis que Power Corporation a vu sa valeur grimper de plus de 6%, celle de la Financière Power a gagné 4,07% cette semaine. L’analyste Paul Holden de Marchés mondiaux CIBC a estimé que ces rachats diminueront le nombre d’actions en circulation de Power Corporation de 9-10%, et celui de Corporation Financière Power de 7-8%. Au terme de cette semaine, l’action de Power Corporation a gagné 1,92$, ou 6,51%, provoquant une hausse de la valeur de son titre, passant de 29,50$ en début de semaine à 31,42$ l’action.


XXXX  


LES PERDANTS 


GDI Services aux immeubles (-8,23%)


Le spécialiste québécois du nettoyage et de l’entretien de bureaux a perdu cette semaine une part importante de ses gains des dernières semaines. Jeudi soir (21 mars), l’entreprise avait perdu une valeur cumulative de 8,23% par rapport au cours de fermeture du vendredi, 15 mars 2019. La cause de cette glissade ne nous apparaît pas clairement. L’analyste Zachary Evershed, de la Financière Banque nationale, rappelle que ce titre est relativement peu négocié, avec généralement moins de 4000 échanges d’actions par jour. Une telle situation expose GDI à de fortes variations, parfois provoquées par le geste d’un seul grand actionnaire. Néanmoins, fait-il remarquer, en dépit de sa décroissance récente, la valeur de son action demeure environ 15% supérieure à celle qu’elle avait lors de la présentation de ses derniers résultats. Au quatrième trimestre, ses revenus de 303,3M$ ont dépassé les prévisions de 6%, tandis que le bénéfice d’exploitation ajusté de 18,4M$ a bondi de 30,1%. Malgré tout, l’action de GDI a reculé de 2,14$ cette semaine, passant de 26,00$ à 23,86$.


Franco-Nevada Corp (-4,44%)


Spécialisée dans les investissements liés à l’exploitation des métaux précieux, le pétrole et le gaz naturel, Franco-Nevada a déçu les marchés cette semaine. Au quatrième trimestre, l’entreprise a présenté un bénéfice par action de 0,24$, soit légèrement sous les attentes des analystes. Ces derniers prévoyaient plutôt un bénéfice de 0,26$ par action. Cette performance, combinée à des prévision de livraisons et de concentrations de gisement moindres qu’espérées pour 2019 ont refroidi les actionnaires. Résultat, l’action de Franco-Nevada a reculé de 4,57$, ou de 4,44%, passant de 102,98 à 98,41$ à la Bourse de Toronto.


Knight Therapeutics (-4,12%)


Celle qui doit composer avec les critiques ouvertes d’un des actionnaires importants et membre du conseil d’administration de l’entreprise a vu la valeur de son titre reculer de plus de 4,0% cette semaine. Le 15 mars dernier, cette dernière a présenté des revenus de 3,9M$ au quatrième trimestre, comparativement à une attente de 2,7M$. Par contre, l’entreprise a déçu au niveau des profits, avec un bénéfice ajusté de 0,01$ par action. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 0,02$ par action. Dans une lettre ouverte, publiée à la fin février, l’actionnaire activiste a accusé son pdg, Jonathan Goodman, de manquer de vision et d’être en conflit d’intérêt, notamment par le biais Pharmascience, l’entreprise familiale. Au terme de cette semaine, l’action de Knight Therapeutics a perdu 0,33$, ou 4,12% de sa valeur, pour clôturé la semaine à 7,68$.


Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 


(*) Sauf avis contraire, la semaine boursière, telle qu’entendue dans cette chronique hebdomadaire, s’étend de la clôture des marchés nord-américains du vendredi à celle du jeudi précédent la publication. On parle donc ici de la semaine contenue entre la fin de la séance du vendredi 15 mars et la fin de séance du jeudi 21 mars 2019.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.