À surveiller: mdf commerce, Nutrien et Parker Hannifin

Publié le 23/06/2021 à 08:22

À surveiller: mdf commerce, Nutrien et Parker Hannifin

Publié le 23/06/2021 à 08:22

Par Dominique Beauchamp

La solution Orckestra sera installée dans 1100 supermarchés Aldi d'ici la fin de l'année. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de mdf commerce, Nutrien et Parker Hannifin? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

mdf commerce (MDF, 10,35$): un bon plan encore à exécuter

Une rencontre avec les deux plus hauts dirigeants de mdf commerce a confirmé la thèse que la société est encore dans les premières étapes de son repositionnement vers le commerce en ligne et l’approvisionnement stratégique.

«mdf a établi les fondations pour une croissance durable, mais nos clients savent que nous adoptons une approche prudente parce que l’entreprise est au début de l’exécution de sa nouvelle stratégie et qu’elle a un long passé de défis de croissance. Nous avons espoir qu’elle exécute de façon constante à l’avenir», évoque Richard Tse, de la Financière Banque Nationale.

La rencontre a aussi confirmé qu’une acquisition est imminente dans le segment des appels d’offres électroniques. Avec 176 millions de dollars de liquidités à sa disposition, il est «raisonnable de penser» que la société se penche sur une cible de bonne taille étant donné les «opportunités» de ce créneau.

Richard Tse fait référence aux économies d’échelle et aux revenus additionnels que mdf pourrait obtenir de ses actifs existants dans l’échange électronique de données pour les appels d’offres. mdf a donné en exemple l’achat de Vendor Registry en novembre 2020 qui a ajouté 400 acheteurs et 70 000 fournisseurs à sa plateforme. mdf a réussi à garder les utilisateurs et à augmenter ses prix.

À plus court terme, mdf n’envisage pas d’achat dans le segment des solutions de commerce en ligne qui croît déjà à fort rythme. Au quatrième trimestre, les revenus des filiales Orckestra et k-ecommerce ont bondi de 59% grâce à la montée pandémique du commerce en ligne et au contrat de commandes et de paiement en ligne et de collecte en magasin de l’épicier allemand Aldi. Le nombre d’établissements servis en Grande-Bretagne et en Irlande passera de 275 à 1100 d’ici la fin de l’année. De plus, les prix transactionnels dans ce segment sont élevés, mentionne Richard Tse.

L’analyste retient aussi de la rencontre que les marges d’exploitation devraient s’améliorer à mesure que les dépenses initiales du déploiement d’Aldi, entre autres, seront étalées sur des revenus plus élevés.

«Nous aimons le plan de match de la nouvelle équipe de direction, mais sa réalisation en même temps que la société cherche à améliorer ses marges requerront une sérieuse exécution», conclut Richard Tse.

Au final, malgré un potentiel de regain de 30% pour l’action, l’analyste maintient la recommandation «performance égale au secteur». Son cours-cible inchangé de 13,50$ équivaut à 2,8 fois les revenus prévus en 2022.

 

Nutrien (NTR, 61,30$ US): la conjoncture sourit au producteur d’engrais

Sur le même sujet

Glyphosate: Santé Canada doit rassurer la population

COURRIER DES LECTEURS. Santé Canada a récemment autorisé l'augmentation des limites permises pour le pesticide.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.

À la une

Le prix du bois d'oeuvre fait bondir les profits de Résolu

Il y a 32 minutes | La Presse Canadienne

«Nous croyons en la prospérité à long terme de notre secteur (des) produits du bois», a dit Rémi Lalonde.

Interruption de TVA Sports durant les séries: Québecor déboutée en cour

Le CRTC avait raison d'obliger Québecor à fournir le signal de TVA Sports aux abonnés de Bell, tranche le tribunal.

L'économie américaine a retrouvé son niveau d'avant-crise

Mis à jour il y a 11 minutes | AFP

Le produit intérieur brut (PIB) est en effet plus élevé qu’il ne l’était au quatrième trimestre 2019.