À surveiller: Banque Laurentienne, SNC-Lavalin et Transcontinental

Publié le 02/03/2020 à 09:04

À surveiller: Banque Laurentienne, SNC-Lavalin et Transcontinental

Publié le 02/03/2020 à 09:04

Par Jean Gagnon
la devanture d'une Banque Laurentienne

(Photo: Roméo Mocafico)

Que faire avec les titres de Banque Laurentienne, SNC-Lavalin et Transcontinental ? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note : l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Banque Laurentienne (LB, 38,19 $) : le plan de transformation se poursuit

La Banque québécoise qui est en pleine période de transformation divulguait vendredi des résultats pour son premier trimestre qui ont semblé effrayer les investisseurs, le titre chutant de plus de 8,3 % durant la séance de négociations qui a suivi. Pour la semaine, le titre est en baisse de 13,1 %.

Les bénéfices par action ont atteint 0,79 $, bien en dessous de la prévision de 1,03 $ de Doug Young, analyste chez Desjardins. La prévision du consensus des analystes se situait à 1,08 $. Et ce malgré que la banque profitait d’un taux d’imposition anormalement bas de 7,2 %.

Plusieurs facteurs demeurent inquiétants, ce qui incite l’analyste de Desjardins à réduire son cours cible de 44 $ à 38 $. Il maintient néanmoins sa recommandation à « Conserver ».

La direction de la banque indique que la croissance des bénéfices par action pour l’ensemble de l’année 2020 se situera entre 0 à -5 %.

Le ratio d’efficacité pour le premier trimestre a été de 76,6 %, alors que l’analyste l’avait estimé à 70,8 %. Ce résultat serait attribuable principalement à des salaires et des bénéfices aux employés plus élevés. L’analyste explique toutefois que ce ratio est généralement plus haut au premier trimestre à cause des compensations variables qui sont versées à cette période. La direction croit que le ratio pourrait s’améliorer de 300 à 400 points de base durant l’année.

Les provisions pour pertes sur prêts ont également excédé les prévisions. Elles se situent à 18 points de base, alors que l’analyste de Desjardins s’attendait à 15 points de base. Des prêts syndiqués dans les secteurs de l’énergie et des télécoms seraient principalement responsables de cette hausse des provisions.

Enfin, la marge nette d’intérêt de 1,81 % était légèrement inférieure à la prévision de l’analyste qui l’estimait à 1,82 %. Le plan de transformation de 7 ans se poursuit, et la marge nette d’intérêt pourrait profiter éventuellement d’une meilleure diversité des sources de financement, note l’analyste.

SNC-Lavalin (SNC, 31,20 $) : tout un rebond à la suite de bons résultats


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Banque Laurentienne, Waste Connections et Bed Bath & Beyond

16/06/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Banque Laurentienne, Waste Connections et Bed Bath & Beyond? Voici des recommandations.

À surveiller: Banque Laurentienne, Dollarama, Costco

01/06/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres Banque Laurentienne, Dollarama et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: Wall Street s'inquiète du virus

Mis à jour à 16:48 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Nasdaq a atteint son 26e record de l’année et son cinquième record du mois de juillet.

Titres en action: Postmedia, Delta, Siemens, Fast Retailing

Mis à jour à 16:40 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Couche-Tard se prépare-t-elle pour une acquisition?

Cela pourrait aussi permettre à la société établie à Laval d’obtenir jusqu’à 4 milliards $ US.