Ne laissez pas votre marque employeur souffrir du coronavirus

Publié le 20/03/2020 à 14:32

Ne laissez pas votre marque employeur souffrir du coronavirus

Publié le 20/03/2020 à 14:32

Deux personnes font un appel conférence

La crise actuelle du COVID-19 pourrait donner un coup fatal à la crédibilité de plusieurs entreprises. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Depuis deux ans, aucune tendance marketing n’est aussi forte que la marque employeur. Avec la pénurie de main-d’œuvre, les entreprises ont réalisé qu’il fallait investir en marketing RH si elles voulaient continuer à croître et à prospérer. Mais la crise actuelle du COVID-19 pourrait donner un coup fatal à la crédibilité de plusieurs d’entre elles. Êtes-vous à risque? Je vous ai préparé une petite auto-analyse en 3 points pour vous permettre de mesurer votre performance.

Test numéro 1: vos valeurs d’entreprise sont-elles de beaux mots sur un mur?

C’est quand les temps sont durs que vos valeurs corporatives prennent tout leur sens. Vous vous targuez d’être une entreprise humaine? Votre équipe est importante? Si vos gestes ne traduisent pas ces belles paroles, vous êtes dans l’eau chaude. Les attentes de vos employés sont élevées en ce moment. Ils se tournent vers vous pour être rassurés. Leur emploi est-il en péril? Leur milieu de travail est-il sécuritaire? Avez-vous mis en place des processus de télétravail? Accommodez-vous les parents dont les enfants ne peuvent plus fréquenter l’école et la garderie? Attention! La rigidité et le manque de transparence pourraient grandement nuire à votre réputation.

Test numéro 2: avez-vous du leadership et le sens de la communication?

Les Québécois sont unanimes : le trio formé par le premier ministre Legault, le Dr. Arruda et la ministre McCann fait un travail exceptionnel depuis le début de la crise. Leur point de presse quotidien est posé et rassurant. Ils parlent vrai et avec beaucoup de clarté. À l’inverse, Justin Trudeau n’attire que la critique avec ses interventions creuses et improvisées. Votre marque employeur sera affectée par le style de leadership que vous adopterez tout au long de cette crise. Assurez-vous de bien préparer votre séquence de communication et vos messages. Communiquez souvent et répondez aux questions de vos employés de manière franche et honnête. Inutile de leur cacher la vérité. Tout le monde sait que la situation actuelle est difficile. Dans les circonstances, serez-vous un Trudeau ou un Legault?

Test numéro 3: maintenez-vous votre culture d’entreprise vivante, même à distance?

Oui, il est possible d’être efficace, même quand on travaille à distance (#okboomer)! Cependant, cet éloignement pourrait affecter votre culture d’entreprise, si la situation venait à perdurer. Pour rapprocher vos gens, pensez à organiser des événements sociaux en vidéoconférence. Une p’tite bière virtuelle le vendredi, ça peut remonter le moral des troupes et vous permettre de démontrer que vous avez à cœur le bien-être psychologique de vos employés. 

Pensez à demain
Les erreurs que vous commettez aujourd’hui pourraient vous nuire à long terme, lorsque l’économie prendra du mieux. En Chine, la crise est terminée. L’activité manufacturière y reprend son cours et nous connaîtrons aussi des jours meilleurs ici, dans quelques semaines. Si vous avez été trop rapide sur le couperet, si vous n’avez pas pris les mesures qui s’imposaient comme employeur responsable ou si vous n’avez pas bien communiqué durant cette crise, vos meilleures ressources sont à risque de quitter le bateau, une fois la tempête passée.

On n’ouvre pas l’interrupteur de la marque employeur quand on cherche du personnel… pour le fermer dès que la situation s’inverse. Il s’agit d’un actif sur lequel toute entreprise doit bâtir à long terme pour qu’il rapporte.

 

Bonne chance à tous en ces temps inédits!

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Sur le même sujet

Patron mollasson

Édition du 22 Janvier 2020 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! Vos interrogations. Les solutions d'Olivier Schmouker.

Un employé sur deux veut quitter son poste

13/12/2019 | François Normand

Ils sont insatisfaits de leur salaire, du manque d’avancement professionnel et de la faible culture de l’entreprise.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.