Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Février 2015

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Février 2015

On vous l'avait dit


En novembre dernier, je me trouvais soucieux, comme mes collègues au journal. Le vent était en train de tourner pour l'économie canadienne alors même qu'on criait victoire à Ottawa.


J'avais alors intitulé une chronique «Ne pas vendre la peau du déficit avant de l'avoir tué».


Nous trouvions que le gouvernement Harper était prompt à distribuer ses largesses aux citoyens, voire imprudent de le faire, alors que tout annonçait un effritement du prix des ressources sur lequel repose le redressement de l'économie.


L'effritement s'est produit, et nous en subissons les contrecoups. La firme Goldman Sachs nous annonce une période prolongée de repli pour le prix de l'ensemble des ressources naturelles. Elle n'est pas la seule. On voit déjà les investissements fondre en Alberta et geler au Québec.


En cette année électorale, le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, se veut rassurant. Le prochain budget sera équilibré même si le paysage s'obscurcit et même si les cadeaux fiscaux se maintiendront. Oui, dans le meilleur des mondes, on en voudrait mais... «Et c'est précisément le moment que le gouvernement fédéral choisit pour ouvrir tout grand ses goussets ?» nous demandions-nous. Plaise au ciel que cette bravade ne fasse pas plus de mal que de bien.

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Sur le même sujet

La Banque mondiale demande des explications à Bombardier

L’organisme lui a transmis une lettre de demande de justification relative à un contrat de matériel ferroviaire.

Bombardier: stupeur et inquiétude à Belfast

02/05/2019 | Martin Jolicoeur

L'annonce de Bombardier ajoute à l'inquiétude économique entourant le Brexit en Irlande du Nord.

Blogues similaires

Leaders, savez-vous pourquoi vos employés font la baboune?

21/05/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. C'est que certains de leurs besoins vitaux sont insatisfaits chez vous, selon une étude Léger...

C2 Montréal: comment j'ai découvert que je suis une protopiste

23/05/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. L'utopiste se nourrit de chimères. Le protopiste croit que demain sera meilleur, une étape à la fois.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.