Les condos inondent la ville

Publié le 24/02/2012 à 09:38, mis à jour le 24/02/2012 à 13:04

Les condos inondent la ville

Publié le 24/02/2012 à 09:38, mis à jour le 24/02/2012 à 13:04

Par Martin Provencher

BLOGUE-La popularité des condos découle d’une demande soutenue, ces dernières années, par trois principaux groupes d’acheteurs soient :

1-    Les acheteurs d’une première propriété pour qui le condo est souvent la porte d’entrée sur le marché immobilier la plus accessible financièrement;

2-    Les gens qui vivent une rupture de couple, ce qui est le cas de 50% des unions, et qui n’ont ni le goût d’un retour à la location dans un immeuble à revenus ni les moyens financiers, d’acquérir une résidence unifamiliale. Le condo devient l’alternative toute désignée.

3-    Les hordes de nouveaux retraités, qui avec ou sans une résidence secondaire à l’extérieur de la ville, désirent souvent, lors de la vente de leur résidence principale, conserver un pied-à-terre afin de profiter des avantages qu’offre la vie urbaine. Le condo est ainsi privilégié car il exige peu de temps d’entretien.

Voilà pour la demande. Un tel engouement a généré une canalisation des ressources vers la construction d’une multitude de projets de condos. En plus d’une construction soutenue, la difficulté à rentabiliser des immeubles devenus trop chers par rapport à leurs revenus de location, a amené l’apparition d’une nouvelle mode : la conversion!

En additionnant la construction et la conversion, ce segment du marché immobilier a vue apparaître une offre importante de condos.

Sans crier au loup, je crois que la bergerie a de quoi actuellement fabriquer tous les vêtements de laine nécessaire.

Martin Provencher, auteur-conférencier en immobilier

www.martinprovencher.com

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial