Pourquoi il faut craindre la colère du peuple grec.

Publié le 11/02/2010 à 10:55

Pourquoi il faut craindre la colère du peuple grec.

Publié le 11/02/2010 à 10:55

La Grèce n'est pas qu'un pays en crise budgétaire profonde. Elle est aussi, et surtout,  l'incarnation de l'affrontement qui se dessine à la grandeur de la planète entre les forces réformistes et celles du stato quo. Une tendance qu'Yvan Allaire a très bien décrite dans l'entrevue qu'il a m'a accordée à son retour de Davos. Yvan Allaire est le seul Québécois qui a fait une présentation lors de cette grande messe du capitalisme. Il a aussi participé à de nombreux groupes de réflexion. Et ce qu'il en ramène a de quoi inquiéter: selon lui, Davos a été le premier lieu d'affrontement entre ceux qui veulent réformer le système et ceux qui y résistent.

On peut avoir plusieurs raisons de résister à des réformes. Certains ne veulent pas perdre leurs privilèges. Je parle bien sûr de tous les "Fat Cats" de Wall Street. D'autres n'aiment tout simplement pas se faire surveiller et contrôler. Ils affirment que cela nuit à leurs élans entreprenariaux. D'autres enfin n'ont pas envie de se serrer la ceinture pour payer pour ce qu'ils jugent être les irresponsabilités de leur gouvernement. C'est le cas des Grecs qui s'insurgent contre les mesures d'austérité que leur gouvernement veut -doit - imposer. Grèves, manifestations, les citoyens sont en colère. C'est cette colère qu'il faut craindre. Car elle se manifestera dans de nombreux pays, de façon plus ou moins violente, à mesure que les gouvernements, de concert les uns avec les autres, feront le ménage à grands coups de balai.

Le gouvernement grec a déjà annoncé une série de réformes: réduction des  primes aux fonctionnaires, baisse des dépenses des hôpitaux, augmentation des taxes sur les carburants, relèvement de l'âge de la retraite... La population n'apprécie pas...

Pourquoi il faut s'inquiéter:

-La crise grecque rejaillit sur toute L'Europe, faisant  palir son étoile et son image et mettant en doute la force  de l'Union  Européenne;

-On commence à évoquer que la Grèce  pourrait être le Bearn Stearns de  l'Europe, cette firme américaine dont la chûte  a été  l'un  des catalyseurs de la crise financière mondiale. Pas très encourageant...  Et l'on se demande qui  sera le Lehman de l'Europe:  le Portugal,  l'Espagne  ou  l'Italie?

-À cause  de l'effet domino  des déboires financiers de la Grèce qui se feront sentir jusqu'en Amérique. Je vous conseille de regarder l'excellent diaporama  tiré du site  Business Insider.

Les Grecs ne seront pas les derniers à descendre dans la rue.

 

 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

Comment surmonter subtilement le trac au travail?

09/07/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Fort heureusement, le trac n'est pas une fatalité. Voici 6 astuces simples et efficaces pour y remédier...