Diane Bérard: San Francisco en guerre contre McDo, faut-il interdire la nourriture engraissante ou la taxer?

Publié le 14/12/2010 à 11:40, mis à jour le 14/12/2010 à 11:55

Diane Bérard: San Francisco en guerre contre McDo, faut-il interdire la nourriture engraissante ou la taxer?

Publié le 14/12/2010 à 11:40, mis à jour le 14/12/2010 à 11:55

BLOGUE. À San Francisco il est désormais interdit à tout restaurant d’offrir un jouet en prime avec un repas pour enfant si ce repas ne répond pas à certains critères de calories, de contenu en sodium ainsi qu’en sucre et gras.

 Que diriez-vous si Montréal, Québec, Trois-Rivières ou Drummondville faisait de même?

 ME SUIVRE SUR TWITTER : diane_berard

 LA cible de ce règlement est claire : les Joyeux Festins de McDonald’s, ces petites boîtes à lunch comprenant des croquettes de poulet/cheeseburger/hamburger +frites+ boisson et, SURTOUT, un petit jouet à l’effigie du film pour enfant de l’heure.

 On s’en doute, le PDG de McDonald’s est furieux. Comme on peut le lire dans cet article du Financial Times. Il en a marre de la  « police de la nourriture » qui fait de son entreprise l’incarnation de la malbouffe et le bouc émissaire de l’obésité chez les enfants.

 La ville de San Francisco sera-t-elle l’exception ou deviendra-t-elle la règle?

 Chez McDonald’s on craint une tendance lourde et on dénonce l’intrusion dans la vie privée et l’abus des libertés individuelles : les parents sont capables de décider par eux-mêmes ce qui est bon pour leurs enfants.

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Sur le même sujet

Les résultats de McDonald's dopés par... le bacon

30/04/2019 | AFP

McDonald's a dévoilé mardi des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes.

On doit les McCroquettes à... ce diplômé d'Harvard

10/05/2018 | lesaffaires.com

McDonald's est parvenue à élargir son menu avec des morceaux de poulet panés grâce à cet as de la macroéconomie.

Blogues similaires

Le conseil oublié d'Einstein pour être heureux au travail!

17/06/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il a été déniché dans des notes rédigées au Japon en 1922 et dévoilées seulement en 2017...