Barbie, Bernanke et Lady Gaga en 6 clics!

Publié le 29/01/2010 à 10:51

Barbie, Bernanke et Lady Gaga en 6 clics!

Publié le 29/01/2010 à 10:51

Bernake a été réélu. Barbie catapulte les ventes de Mattel vers le haut et la chanteuse Lady Gaga (Popopopoker face..) a des leçons de à  donner au monde des affaires.

Le fil de ces trois histoires est le branding. C'est une partie importante du défi de Bernanke, comme le résume l'édito de Robert J. Samuelson dans le Washington Post d'aujourd'hui. Selon lui, le rôle de Bernanke ne se résume pas à intervenir sur l'économie. Il  doit ramener la confiance dans le marché et chez l'Américain moyen. Samuelson cite l'économiste Keynes pour rappeler le rôle des émotions en économie. La confiance excessive entraîne les booms et la peur, les dépressions. Bref, le très cérébral Bernanke devra soigner son image et se tourner la langue sept fois avant de parler.

( J'ai trouvé intéressante l'analyse qu'Alan S. Blinder , économiste à Princeton, a faite dans le New York Times du premier mandat de Bernanke. Même s'il reconnait être un de ses  amis...)

Barbie est un cas intéressant de branding. On la croyait dépassée, malgré son visage qui n'a pas pris une ride. Et bien non, le purgatoire semble bel et bien fini. Les ventes de la célèbre pin-up ont augmenté de 12%, la première hausse en deux ans. Dans un monde peuplée de WII où il existe des applications pour iPhone pour distraire les bébés (!), Mattel a réussi a revamper une marque aussi vieille que Barbie.

Lady Gaga, quant à elle, n'a pas eu à revamper sa marque puisqu'elle est la saveur du mois, la nouvelle Madonna. Phénomène intéressant: depuis quelques semaines la presse d'affaires publie de plus en plus d'articles vantant le sens du branding  de la nouvelle reine de la pop et suggérant aux entreprises de s'en inspirer. À quand Lady Gaga conférencière à la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain ou au Cercle  Canadien?

Pour en savoir plus sur  le modèle d'affaires Lady Gaga je vous  conseille cet article du Business Insider et  cet autre du Wall Street Journal.

Bon week-end!

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueur et journaliste de solutions pour la marque Les Affaires. Elle contribue à l’édition papier, au contenu web et à l’animation des événements. Elle pratique le journalisme de solutions qui consiste à présenter, avec un regard critique, des initiatives qui tentent de résoudre des problèmes sociétaux. Ses champs d’intérêt sont le nouveau capitalisme, l’innovation sociale, l’éthique, la gouvernance et la finance socialement responsable. Elle est régulièrement invitée à commenter ces enjeux dans les médias. Elle a coécrit quatre best-sellers (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi, J’ai perdu ma montre au fond du lac, La chaise rouge devant le fleuve). Son blogue, «Le fil de Diane» aide le lecteur à trouver le chemin vers une économie à impact sociétal positif.

Diane Bérard

Blogues similaires

COVID-19: malade, 1 Québécois sur 5 irait quand même au travail!

31/07/2020 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une attitude irresponsable qui a pourtant une explication à la fois simple et terrifiante, selon une étude...