Bourse: le point sur LSE Group, Advanced Drainage Systems et Savaria avec Steve Bélisle

Publié le 14/05/2021 à 07:00

Bourse: le point sur LSE Group, Advanced Drainage Systems et Savaria avec Steve Bélisle

Publié le 14/05/2021 à 07:00

Le PDG de Savaria, Marcel Bourassa, et son fils Sébastien, vice-président exploitation et intégration de l'entreprise

Le PDG de Savaria, Marcel Bourassa, et son fils Sébastien, vice-président exploitation et intégration de l'entreprise (Photo: courtoisie)

BALADO. Alors que les indices boursiers nord-américains évoluent en dents de scie, Steve Bélisle, gestionnaire de portefeuille chez Gestion de placements Manuvie, estime qu'il y a des occasions d'achat en ce moment. 

Il parle de trois entreprises qui ont, selon lui, un bon potentiel d'appréciation.

 

LSE Group

L'entreprise propriétaire de la Bourse de Londres est surtout devenue un leader mondial des données financières, elle qui possède les indices FTSE et Russell, en plus d'avoir acquis le service Refinitiv des mains de la société canadienne Thomson-Reuters.

Le titre a plongé de 30% récemment, ce qui constitue un bon point d'entrée, croit M. Bélisle.

 

Advanced Drainage Systems

Cette entreprise méconnue est le leader nord-américain des solutions de gestion de l'eau, qu'il s'agisse d'eau potable, d'égouts ou de pluie. 

La société utilise aussi des produits en plastique qui présentent des avantages concurrentiels par rapport aux produits de béton ou de pvc utilisés par la concurrence. «De plus, les produits d'Advanced Drainage Systems sont conçus à 50% de plastique recyclé. Cela en fait le 2e plus utilisateur de plastique recyclé aux États-Unis», précise Steve Bélisle.

L'entreprise présente le double avantage de gérer un approvisionnement en eau potable aux populations utilisant ses produits et de diminuer l'empreinte environnementale des déchets de plastique.

 

Savaria

Savaria, une entreprise québécoise qui conçoit des produits pour personnes à mobilité réduite, a annoncé l'acquisition de la société suédoise Handicare AB en janvier dernier pour un montant de 521,1 millions de dollars.

Cette acquisition fait de Savaria le numéro un mondial dans son secteur et offre de belles occasions de croissance pour l'entreprise, dit Steve Bélisle. Même si le titre a atteint un sommet annuel cette semaine, il a encore un bon potentiel d'appréciation, selon lui.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Savaria, Canadian Tire et Québecor

14/05/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Savaria, Canadian Tire et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

À surveiller: Banque Nationale, Savaria et Loblaw

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Savaria et Loblaw?

Blogues similaires

Bourse: une semaine de renversements difficiles à déchiffrer

BLOGUE. Paradoxalement, la reconnaissance de l'inflation par la Fed abaisse la pression.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Seuls les fous ne changent jamais d'idée

18/06/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Warren Buffett est un bon exemple d'investisseur qui a su s'adapter au fil des années.