Retraite: ça suffit la panique!


Édition de Mai 2016

Retraite: ça suffit la panique!


Édition de Mai 2016

Trop de gens s'inquiètent inutilement pour leur retraite. Voici pourquoi.

Les sondages se succèdent et se ressemblent... un nombre important de personnes s'inquiètent pour leur retraite, certains au point d'en perdre le sommeil.

Parmi ces personnes, certaines ont raison d'être inquiètes. Par contre, pour beaucoup d'autres, leur crainte est fondée sur les montants astronomiques d'épargne nécessaires que les médias véhiculent à l'occasion. «De nos jours, on ne peut prendre sa retraite si on n'a pas au moins un million de dollars dans son REER», entend-on de temps à autre.

C'est très variable...

Si on désire faire le tour du monde et sortir dans les grands restaurants, il faut plus d'argent que si on a un objectif plus modeste. Faisons un petit exercice qui nous montrera que certaines situations ne requièrent pas autant d'économies qu'on pourrait le penser.

Première étape : établir les besoins

La première étape simple consiste à déterminer le niveau de vie désiré à la retraite. Si vous êtes satisfait de votre niveau de vie actuel, prenez-le comme base et ajustez les dépenses, c'est-à-dire, soustrayez les dépenses que vous ne ferez plus et ajoutez les dépenses supplémentaires que vous pensez faire. Si vous êtes encore loin de la retraite, cet exercice sera évidemment moins précis. Vous pourrez vous ménager une marge de manœuvre.

Par exemple, si vos dépenses actuelles totalisent 75 000 dollars par an, dont le remboursement du prêt hypothécaire (qui sera terminé à la retraite) et que vous avez deux enfants, le maintien de votre niveau de vie à la retraite nécessite un ajustement à la baisse, peut-être de l'ordre de 35 000 dollars. Cela vous laisse donc une somme de 40 000 dollars pour les dépenses à la retraite. À ce niveau, très peu d'impôt est payable, à partir de 65 ans, si les revenus sont relativement équilibrés dans le couple. Autrement dit, un revenu brut de 40 000 dollars serait suffisant.

Deuxième étape : calculer les revenus de retraite sans épargne

Vous aurez droit, comme tout contribuable, à la pension de la Sécurité de la vieillesse. Si vous travaillez, vous aurez droit à la rente de retraite du Régime de rentes du Québec. Ces deux sources de revenus pourraient totaliser, en dollars d'aujourd'hui, entre 30 000 et 35 000 dollars. Combien vous reste-t-il à couvrir ? 7 000 dollars par année...

Troisième étape : calculer l'épargne nécessaire

Dans ce contexte, si vous multipliez par 20 le revenu annuel manquant, vous aurez une idée du capital nécessaire (à 65 ans) pour combler ce manque à gagner. Dans notre exemple, la seule chose qui reste à faire, avant cette multiplication, est de projeter les 7 000 dollars dans le futur. Évidemment, cela dépend de votre âge actuel. Si vous avez 40 ans, ces 7 000 dollars vaudront 11 500 dollars dans 25 ans, à 2 % d'inflation par an.

Avec ce résultat, on arrive à une épargne nécessaire de 230 000 dollars (11 500 × 20) dans 25 ans. En dollars actuels, on parle de 140 000 dollars. On est loin du million...

Est-ce qu'une retraite qui permet 800 dollars de dépenses par semaine, la maison payée, est dramatique ?

La dernière étape consiste à établir un plan d'action qui nous fera accumuler le montant désiré de façon intelligente, tout en maintenant un niveau de vie décent d'ici là.

Évidemment, plus les objectifs sont élevés, plus l'économie nécessaire sera grande. Dans l'exemple ci-dessus, les couples de 65 ans et plus aujourd'hui qui ont accumulé un million de dollars dans leur REER peuvent jouir d'un niveau de vie de 68 500 dollars par année.

 

COMBIEN VOUS FAUT-IL EN REER ?

 

ERRATUM : une erreur s'est glissée dans la revue Les Affaires Plus dans laquelle se trouvait cet article. On aurait dû y lire les montants ci-dessous.

Voici le montant d’épargne en REER nécessaire pour combler les besoins de retraite de personnes de 65 ans. Une optimisation fiscale, utilisant notamment le CELI, peut améliorer la situation. Dans cet exemple, une rente du RRQ de 10 000 dollars par personne est simulée. Les montants sont exprimés en dollars actuels.

 

Pour un niveau de dépenses de 25 000 $

  • Pour une personne seule : 0 $
  • Pour un couple : 0 $

Pour un niveau de dépenses de 35 000 $

  • Pour une personne seule : 460 000 $
  • Pour un couple : 0 $

Pour un niveau de dépenses de 50 000 $

  • Pour une personne seule : 1 000 000 $
  • Pour un couple : 440 000 $

Pour un niveau de dépenses de 75 000 $

  • Pour une personne seule : 2 000 000 $
  • Pour un couple : 1 220 000 $

À propos de ce blogue

Dany Provost possède une formation multidisciplinaire lui permettant d'avoir une vue d'ensemble d'une situation financière. Combinant l'actuariat, la fiscalité, le placement et une grande maîtrise de l'environnement Excel, son expertise lui a permis de développer plusieurs outils de modélisation complexes, notamment en optimisation fiscale. En plus d’être associé dans les cabinets Planium et Avanco, il est directeur planification financière et optimisation fiscale chez SFL Expertise. Il est l’auteur du best-seller Arrêtez de planifier votre retraite, planifiez votre plaisir et est un collaborateur régulier dans les médias en plus d’être chroniqueur en fiscalité dans le journal Finance et Investissement, une publication de TC Media.

Dany Provost