La fièvre Griffintown

Publié le 27/10/2012 à 00:00

La fièvre Griffintown

Publié le 27/10/2012 à 00:00

Par

Si les mises en chantier ont commencé à ralentir au pays, elles se portent plutôt bien dans le quartier montréalais Griffintown, où les grues sont en pleine action.

Plus de la moitié des 8 000 condos annoncés sont construits ou en construction. Et ce n'est pas fini. Même la Ville est dans le coup. Elle vient d'annoncer des travaux de 93 millions de dollars pour la réfection des rues et l'aménagement de parcs dans l'ancien quartier industriel.

«Il s'agit carrément d'un marché à part, un tout nouveau quartier qui prend vie», soutient Sébastien Lavoie, économiste adjoint chez Valeurs mobilières Banque Laurentienne.

Luc Poirier, principal investisseur du Griffix, partage cet avis. L'homme d'affaires est derrière le projet de 20 étages, qui doit accueillir ses premiers résidents en juillet prochain.

Selon lui, deux facteurs expliquent la nouvelle popularité du quartier. D'abord, le prix moyen des condos, qui se trouvent en deçà des 400 $ du pied carré. «Les gens veulent se loger à un juste prix, dit-il. Et les problèmes de circulation à venir jouent en faveur de ce quartier voisin du centre-ville. Plusieurs acheteurs viennent de la banlieue, craignant déjà le trafic qui s'annonce infernal, avec la réfection de l'échangeur Turcot et du pont Champlain.» Plus de 95 % des 190 unités d'une à trois chambres du Griffix ont trouvé preneur.

District Griffin

Devimco, promoteur du projet District Griffin, croit que le succès de ce quartier exige davantage que de nouveaux condos à bon prix. «La recette gagnante est un développement à usage mixte, dit Serge Goulet, président de Devimco, aussi promoteur du Quartier Dix30. Il faut rapidement créer un cadre de vie, des services de proximité. C'est plus compliqué et surtout plus dispendieux, mais il le faut si on ne veut pas créer un quartier dortoir.»

Outre les 2 103 copropriétés, dont 315 logements abordables, les trois premières phases de District Griffin comprennent ainsi un hôtel de l'enseigne ALT de 154 chambres, près de 75 000 pieds carrés de locaux pour bureaux et plus de 328 000 pieds carrés de surperficie commerciale pour accueillir épicerie, pharmacie, banque... Devimco prévoit tout terminer d'ici 2015.

La construction des deux premières phases est déjà commencée. «Plus de 95 % des unités de la première phase sont vendues. Plus de 70 % de la phase II le sont, de même que la moitié de la phase III», souligne Serge Goulet. Il ajoute que plus de 90 % des acheteurs sont des propriétaires occupants. «On prévoit commencer les travaux de construction de la dernière phase en avril.» C.H.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.