L'immobilier dans le Sunshine State : oui, mais... prudence !

Publié le 23/04/2011 à 00:00

L'immobilier dans le Sunshine State : oui, mais... prudence !

Publié le 23/04/2011 à 00:00

Une règle d'or pour éviter les mauvaises surprises du point de vue financier consiste généralement à se tenir loin des propositions qui paraissent trop belles pour être vraies. Et c'est aussi le cas de l'immobilier en Floride.

Selon Éric Brassard, auteur du livre Un chez moi à mon coût et associé du cabinet comptable Brassard, Goulet et Yargeau, la question mérite d'être posée, même s'il avoue n'avoir jamais tenté jusqu'à maintenant de dissuader l'un de ses clients d'acheter en Floride.

Il admet qu'en raison de la chute des prix de l'immobilier ces dernières années, le potentiel de rendement de l'investissement immobilier risque d'être plus profitable en Floride qu'il ne le serait au Québec.

" Mais lorsqu'on avance cette hypothèse, on se fie à des moyennes, ce qui est excessivement risqué. Ce serait comme de dire qu'avoir la tête dans la glace et les pieds dans le feu vous place dans une position moyenne confortable ! "

Localisation : attention danger

Le principal danger, explique-t-il, est de considérer que toutes les habitations à vendre dans cet État sont sous-évaluées et donc promises à la même croissance de valeur.

Cette prétention fait abstraction du fait que l'immobilier est sujet à plusieurs variations selon la condition de la propriété et son emplacement, indique M. Brassard. " Bien qu'elles soient dans la même province, illustre-t-il, une maison située à Québec n'est pas soumise aux mêmes forces de marché qu'une maison située à La Baie, au Saguenay. "

Cela est encore plus vrai en Floride, où le prix d'une maison peut changer du tout au tout, selon qu'elle se trouve d'un côté ou de l'autre d'une même rue, avance André Lauzier, un courtier immobilier de Coldwell Banker, en Floride.

Sans une connaissance intime d'une ville ni les conseils d'un agent immobilier avisé, le risque est grand d'acheter une résidence dans un mauvais quartier, croit Sylvie Gagné, représentante de Desjardins Bank, une filiale du Mouvement Desjardins.

Spéculation et histoires d'horreur

Serge Feldman, de Montréal, l'a appris à ses dépens. En effet, l'immeuble à logements de Miami, qu'il avait acheté pour le revendre rapidement après l'avoir rénové, a été la cible de voleurs et de vandales. Des matériaux de construction ont soudainement disparu, entraînant des pertes de plusieurs dizaines de milliers de dollars.

" Je mets ça sur le compte de l'apprentissage, explique M. Feldman. Nous avons acheté dans le mauvais quartier, et pour un montant beaucoup trop élevé. En immobilier, surtout dans un endroit qu'on ne connaît pas, il y a toujours une part de gambling. Toutefois, c'est le genre d'erreur qui ne devrait pas se reproduire trop souvent. "

Des histoires d'horreur, Marie-Claude Lebel, la présidente et chef de la direction de Natbank, en a connu. Des maisons infestées par des termites, une maison inondée par l'eau de la piscine extérieure, des murs envahis par la moisissure et la vermine...

Pour éviter les mauvaises surprises, elle conseille de redoubler de précaution en n'hésitant pas à recourir à des professionnels avant l'achat : des inspecteurs, des évaluateurs et des courtiers immobiliers.

Le rêve déçu

Abondant dans le même sens, M. Brassard se méfie de l'attrait extraordinaire que revêt la Floride comme lieu d'investissement. Quand tout le monde va au même endroit avec la même idée de faire de l'argent rapidement, il est inévitable que certains reviennent déçus, dit-il.

" C'est comme lorsque ton chauffeur de taxi te parle d'un bon investissement à faire à la Bourse. Il y a de bonnes chances que le "tuyau" ait déjà fait le tour de la ville ! "

Surtout, prévient-il, que c'est habituellement " le genre de situation qui attire les rapaces ", ces individus prêts à profiter de la bonne foi des gens.

" Je ne dis pas que c'est mauvais d'investir dans l'immobilier en Floride. Mais je dis qu'il faut prendre le temps de faire ses recherches et de poser des questions. " Beaucoup, beaucoup de questions.

À la une

Le 25 juin sera plus populaire que la Saint-Jean!

Il y a 33 minutes | Thomas Gaudet

EXPERT. Les modifications à l'imposition du gain en capital entreront en vigueur... le lendemain de la Saint-Jean.

Protéger des baleines grâce à l’IA: Whale Seeker obtient 850 000$

Il y a 33 minutes | La Presse Canadienne

La technologie développée par Whale Seeker permettrait de détecter ces animaux 25 fois plus rapidement que l’œil humain.

PDG de l'année 2023 - Jeune pousse | Emily Charry Tissier veut protéger les mammifères marins

Édition du 22 Novembre 2023 | Emmanuel Martinez

LES PDG DE L'ANNÉE 2023. Son entreprise a été reconnue par l’UNESCO comme ayant l’un des dix meilleurs projets d’IA.