Direction Vancouver

Publié le 21/03/2009 à 00:00

Direction Vancouver

Publié le 21/03/2009 à 00:00

Par Claudine Hébert

Après Québec en 2008, c'est au tour de Vancouver d'être le pôle d'attraction des rendez-vous d'affaires au pays. Malgré le contexte économique, les quatre prochaines années, et plus particulièrement 2011 et 2012, sont fort prometteuses pour cette ville de la côte Ouest.

À eux seuls, les Jeux olympiques et paralympiques, qui se dérouleront en février et mars 2010, devraient attirer près de 300 000 visiteurs (athlètes et médias compris) pendant environ six semaines.

Mais il n'y a pas que cette vitrine internationale qui profite à Vancouver. L'expansion du Centre des congrès, qui triple les infrastructures à près de 47 000 mètres carrés, hisse la destination au rang des villes coqueluches en Amérique du Nord.

"Notre calendrier de réservations pour l'année 2011 compte déjà plus d'une vingtaine de congrès internationaux majeurs, dont SIGGRAPH, qui regroupera plus de 25 000 participants en graphisme. Du jamais vu pour la ville de Vancouver en matière de salons et congrès. Et 2012 pourrait être encore meilleure", affirme Deborah Carty, directrice des communications du Centre des congrès de Vancouver.

Un bâtiment vert

Qu'est-ce qui explique cet engouement ? Ce bâtiment de béton, bois et verre, dont la construction a coûté près d'un milliard de dollars, redéfinit les normes d'un centre. Outre ses caractéristiques écologiques (toit vert, récupération des eaux pour divers usages énergétiques, etc.), le principal atout de cette structure demeure la vue exceptionnelle sur l'eau et les montagnes qu'elle offre à ses occupants.

Bien avant que les médias de la planète puissent en juger par eux-mêmes (le bâtiment leur est destiné pour les Jeux), les participants du Congrès du Parti libéral du Canada se rassembleront dans cet environnement unique, du 30 avril au 2 mai prochain, afin d'élire leur nouveau chef.

En attendant, voici quelques bonnes adresses pour agrémenter un éventuel séjour à Vancouver.

Où dormir dans la métropole de l'Ouest ?

Pour la vue spectaculaire

Le Pan Pacific Hotel

Construit pour l'Exposition universelle de 1986, le Pan Pacific Hotel est une des adresses favorites des voyageurs d'affaires et croisiéristes qui font escale à Vancouver. L'environnement de cette tour blanche vitrée de 503 chambres et suites, avec son long quai aux allures de paquebot, fascine. Montagnes côtières, eaux du Coal Harbour, parc Stanley, mont Baker et centre-ville sont tout proches. Deux des 39 suites bénéficient d'un vaste balcon, parfait pour l'organisation de cocktails VIP.

www.panpacific.com/

Vancouver

Tout nouveau, tout beau

Le Shangri-La

Pour sa première incursion en Occident, la célèbre chaîne d'hôtels asiatique Shangri-La a choisi Vancouver. À l'entrée de ce superbe gratte-ciel de verre de 61 étages, le plus haut de la ville, le personnel vous accueille vêtu d'uniformes traditionnels chinois. Pour ajouter au charme, une subtile odeur de musc, de vanille et de thé au gingembre règne dans les couloirs. Outre les 119 chambres spacieuses, l'édifice comprend une centaine de résidences privées, un spa et la réputée table du chef d'origine alsacienne Jean-Georges.

www.shangri-la.com

L'hôtel des stars

Le Wedgewood

Céline Dion, Rod Stewart, Pierce Brosnan, Goldie Hawn et Kurt Russell... La plupart des nombreuses vedettes qui séjournent à Vancouver viennent au Wedgewood. Le charmant hôtel-boutique de 83 chambres, voisin du palais de justice, est également fréquenté par des juges et des avocats. Membre des Relais & Châteaux depuis moins d'un an, cet établissement au décor européen traite ses clients aux petits oignons. Ce qui lui a valu une pléthore de reconnaissances en tous genres depuis son ouverture, en 1984.

www.wedgewoodhotel.com

L'aubaine du centre-ville

Le St. Regis Hotel

Un séjour au St. Regis Hotel vous garantit une chambre douillette au centre-ville sans que votre budget en souffre. Cet hôtel historique, qui accueillait les vedettes de la Ligue nationale de hockey dans les années 1940 et 1950, comprend 65 unités, rénovées au coût de 11 millions de dollars. Internet haute vitesse sans fil et le petit déjeuner complet sont compris dans le tarif de base, de 134 $ la nuit. Les clients qui réservent une chambre salon ont même accès gratuitement au gymnase Steve Nash, situé à deux pas de l'hôtel.

www.stregishotel.com

Où manger?

Café Pacifica

Tel l'hôtel qui l'héberge (le Pan Pacific), ce resto percé de nombreuses fenêtres offre en spectacle continu l'activité portuaire de Coal Harbour et les montagnes côtières. Les congressistes, qui le fréquentent matins et midis, apprécient tout autant la vue que les spécialités de la côte Ouest du menu, comme les oeufs pochés Westcoast avec crabe dormeur et fromage suisse et les fish & chips avec crevettes géantes et saumon sauvage du Pacifique.

www.panpacific.com/

Vancouver

Bacchus

Logé à l'enseigne du Wedgewood Hotel, le Bacchus figure parmi les restos favoris des gens d'affaires de Vancouver, du déjeuner amical au souper d'affaires. Dans une ambiance feutrée inspirée des chics salons européens (attention, vous ne voudrez plus quitter le confort des fauteuils en velours rouge), le personnel du Bacchus suggère une cuisine française largement influencée par les produits de la côte Ouest.

www.wedgewoodhotel.com

Gotham

Ce n'est le repère ni de Batman, de Robin ou du Joker. Dans une ville où les produits de la mer occupent la presque totalité des menus, cette grillarderie réputée pour ses steacks régale (et réconforte) les inconditionnels de la viande rouge. Voisin du St. Regis Hotel, cette table se distingue par son service impeccable et sa carte des vins exhaustive.

www.gothamsteakhouse.com

C Restaurant

C'est un fait : une table au C malmène votre budget. En revanche, la splendide vue sur la marina de Granville Island et l'émoustillante succession de créations culinaires concoctées à partir des trésors de la côte Ouest constituent de solides éléments de persuasion pour conclure une lucrative entente avec vos invités.

www.crestaurant.com

Vij's

Oubliez les dîners d'affaires formels dans ce restaurant de cuisine indienne de South Granville d'à peine une quarantaine de places. Ici, on ne prend aucune réservation : premier arrivé, premier servi. Qu'à cela ne tienne, ce resto, qui ouvre dès 17 h 30, demeure une occasion en or pour vous initier aux spécialités indiennes en toute confiance.

www.vijs.ca

Fuel

Ce nouveau petit resto du West Side propose un décor minimaliste, une cuisine ouverte aménagée à l'entrée de l'établissement, et des bouchées de poissons, de crustacés et de gibiers ingénieusement préparées. Tout pour vous garantir l'attention de vos convives.

www.fuelrestaurant.ca

Sanafir

Cet établissement au décor inspiré des mille et une nuits est tout à fait indiqué pour un 5 à 7 hors de l'ordinaire. Particulièrement sur la mezzanine où lits, coussins moelleux et voiles diaphanes prennent des allures de salon de cheik. Profitez-en pour goûter des tapas avant le souper.

www.sanafir.ca

Quoi faire entre deux réunions

Il suffit que le soleil pointe pour que Vancouver déploie les attributs flamboyants de son décor entre mer et montagnes. Pour en profiter au maximum, trois activités à inscrire à votre agenda.

Le Stanley Park

Dessiné par Frederick Law Olmsted, architecte à qui on doit Central Park à New York et le parc du Mont-Royal à Montréal, Stanley Park est le poumon vert de Vancouver et fait la fierté de ses citoyens. Sillonné de sentiers, dont le fameux Seawall qui longe English Bay et Burrard Inlet sur 10 kilomètres, ce parc vous entraîne dans la dense forêt mythique de la côte Ouest.

http://vancouver.ca/parks

Granville Island

Imaginez les quais du Vieux-Port de Montréal truffés de boutiques, de galeries d'art, d'ateliers d'artistes ainsi que d'étals de pêcheurs et de producteurs agricoles venus vendre leurs récoltes. C'est ce à quoi ressemble Granville Island, le marché local favori de la population disée de Vancouver.

www.grandvilleisland.com

Grouse Mountain

Été comme hiver, laissez-vous charmer par l'une des trois stations de ski en banlieue de Vancouver, Grouse Mountain. Prenez le Seabus, l'autobus 236, qui vous mène au téléphérique. En altitude, contemplez le paysage composé de gratte-ciel, de l'île de Vancouver, du port et du majestueux mont Baker, qui s'élève à 3 176 mètres d'altitude, tout juste de l'autre côté de la frontière, dans l'État de Washington.

www.grousemountain.com

S'envoler vers Vancouver

Vous devez vous rendre à Vancouver ? Air Canada propose quatre vols quotidiens directs à partir de Montréal et quatre fois plus de liaisons si vous faites escale à Toronto ou à Calgary. "D'autres vols pourraient s'ajouter en prévision des Jeux olympiques d'hiver", fait savoir Isabelle Arthur, porte-parole d'Air Canada, précisant que l'entreprise élabore actuellement son calendrier.

Autre option : WestJet. Le transporteur offre cinq vols sans escale du lundi au vendredi à partir de Montréal. Dès le 4 mai, cette fréquence passera à 12 vols, soit deux par jour du lundi au vendredi et un vol le samedi et le dimanche. C.H.

dossiers@transcontinental.ca

À la une

TGF: un demi-tour est nécessaire

Il y a 38 minutes | Raphaël Melançon

BLOGUE INVITÉ. Espérons qu’il n’est pas déjà trop tard pour faire demi-tour avant que le train ne frappe un mur.

Comment feinter les espions industriels?

MAUDITE JOB! «Je dois faire un voyage d'affaires rempli d'espions industriels. Comment sécuriser mon cellulaire?»

Bourse: Wall Street évolue en repli, plombée par les technologies

Mis à jour il y a 31 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le Bourse de Toronto perdait du terrain en milieu de journée.