" Adopter des mesures qui inciteront les gens à rester sur le marché du travail "

Publié le 13/03/2010 à 00:00

" Adopter des mesures qui inciteront les gens à rester sur le marché du travail "

Publié le 13/03/2010 à 00:00

Par Claudine Hébert

" La meilleure façon de favoriser la croissance économique à long terme est de retrouver un équilibre budgétaire et de le maintenir. Pour que les finances publiques soient soutenables, nos dépenses publiques doivent augmenter au même rythme que les recettes gouvernementales, c'est-à-dire au même rythme que la croissance économique.

Le départ à la retraite de milliers de personnes qui aura lieu au cours des prochaines années représente le principal défi. Le bassin des travailleurs potentiels a fortement augmenté de 1976 à nos jours, contribuant à la croissance économique. Or, ce bassin des 15-64 ans n'augmentera pas d'ici 2050.

Pire, de 2010 à 2030, il se contractera de 3,3 % au Québec, alors qu'aux États-Unis et en Ontario, il augmentera de 10 %. Nous ne pourrons pas compter sur une hausse de la main-d'oeuvre sur le marché du travail pour que le PIB s'accroisse.

Nous devrons augmenter notre productivité, c'est-à-dire la valeur de chaque heure travaillée. Il faut penser aux moyens qui inciteraient les gens à rester plus longtemps sur le marché du travail de façon volontaire et éliminer les causes qui les poussent à partir plus tôt. Trouvons des mesures qui aideraient les travailleurs à la retraite à revenir sur le marché du travail. Ainsi, sur le plan fiscal, les revenus d'emploi pourraient être moins imposés après un certain âge qu'ils ne le sont actuellement.

Par ailleurs, assurons-nous de ne pas alourdir le fardeau fiscal des entreprises pour revenir à l'équilibre budgétaire. Au contraire, s'il y a des occasions, demandons-nous s'il est pertinent de réduire la fiscalité des entreprises de manière générale ou ciblée pour que ce soit le plus rentable possible.

Le gouvernement du Québec s'est déjà engagé dans l'abolition de la taxe sur le capital, ce qui est très bien. D'ailleurs, la fiscalité des entreprises qui viennent investir au Québec est très attrayante. L'objectif sera de maintenir notre environnement fiscal et de rester concurrentiel. "

À la une

Saga Gildan: les membres du CA démissionnent et le PDG quitte ses fonctions

L'entreprise a aussi fait savoir que le conseil sortant a mis fin aux discussions entourant le processus de vente.

Gildan, une saga qui mérite l'attention de nos leaders politiques et économiques

22/12/2023 | Jean-Paul Gagné

ANALYSE. Cela risque d’avoir des répercussions importantes pour ses employés, ses actionnaires... et pour Montréal.

Bourse: ce que les investisseurs doivent retenir du conflit qui secoue Gildan

26/01/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Ou comment les investisseurs devraient analyser un conflit à la haute direction d'une entreprise comme Gildan?