Que ferait Steve Jobs à votre place?

Publié le 16/02/2012 à 09:09, mis à jour le 17/02/2012 à 14:01

Que ferait Steve Jobs à votre place?

Publié le 16/02/2012 à 09:09, mis à jour le 17/02/2012 à 14:01

Par Olivier Schmouker

Steve Jobs brillait par l'originalité de son leadership... Photo : Bloomberg.

BLOGUE. Vous comme moi, nous avons parfois du mal à prendre une décision importante, n’est-ce pas? Au point de se dire que nous ne sommes pas la personne la mieux placée pour prendre cette fichue décision, que d’autres y parviendraient nettement mieux que nous, en tout cas avec moins de difficultés. On se dit dès lors qu’il nous faudrait peut-être penser autrement, comme le ferait un leader qui a marqué l’Histoire, comme Winston Churchill, Zinedine Zidane, et autres Steve Jobs.


Découvrez mes précédents posts


Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter


Or, un livre inspiré de cette idée est justement sur le point de sortir en librairie, intitulé Que ferait Steve Jobs à ma place? (Éditions Transcontinental, février 2012). Il y est décortiqué le leadership de l’ex-PDG d’Apple en six volets : client, vision culture, produit, message et image de marque. À chaque fin de chapitre figure une fiche de synthèse titrée Que ferait Steve Jobs?, une fiche on ne peut plus inspirante…


Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous l’un des traits caractéristiques de Steve Jobs, la vision. Un trait explicité à merveille par l’auteur, Peter Sander, qui a longtemps travaillé dans la Silicon Valley.


«Apple n’a rien inventé, explique-t-il. Le téléphone intelligent, la tablette, le lecteur MP3, l’écran tactile, le stockage miniaturisé, le téléchargement de musique, la souris et l’interface graphique existaient tous au moment où Steve Jobs et ses collaborateurs s’y sont intéressés. Ces technologies étaient soit en développement, soit déjà sur le marché.


«Ce qu’ont fait Steve et son équipe en revanche, c’est qu’ils les ont perfectionnées. Ils ont exploité les caractéristiques de chacune de ces technologies et les ont combinées de manière intelligente, de façon à créer des besoins, des besoins à venir, des besoins dont les consommateurs n’étaient même pas conscients : utiliser un ordinateur pour faire du graphisme, stocker de la musique ou accéder à des apps, par exemple. Ils ont également peaufiné le design de ces produits, utilisé du plastique, de l’aluminium, du titane, pour en faire des objets au look extrêmement cool. Bref, ils ont conçu des produits pertinents et magnifiques qui ont révolutionné l’expérience client. Mais comment s’y sont-ils pris?

Sur le même sujet

8 questions à se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Amaya a le feu vert pour acheter Rational Group

L'entreprise montréalaise pourra s'emparer des marques PokerStars et Full Tilt Poker dans une transaction de 4,9 G $US.

Ottawa précise les règles de l'enchère du spectre prévue en mars

Ottawa a indiqué lundi quelles seraient les règles de son enchère du spectre qui réservera ...

La Banque du Canada corrige une erreur sur les billets de 10$

La Banque du Canada est en train de faire un rien d'une montagne. Jusqu'à tout récemment, la banque ...