Ce que le plus gros campus de start-ups du monde nous enseigne EDITO. L'incubateur géant lancé à Paris illustre une nécessité pour l'univers québécois des start-ups.
La révolution alimentaire frise l'indigestion EDITO. Révolution ou mode entrepreneuriale? Le créneau de la bouffe est dynamique, mais frise l'indigestion.
Je n'ai plus faim Selon Kimbal Musk, le frère de l'autre, «l'alimentation est le nouvel Internet». Autrement dit, la vague ...
Salaires: oui à la transparence, mais à une condition EDITO. Afficher les salaires de l'ensemble des employés peut être positif, à une condition.
Du lourd Je vous l'avais dit ! Rappelez-vous, dans cette même colonne en janvier, je vous promettais une année électrique.
Une idée ne suffit pas Le métier de journaliste est extrêmement nourrissant. Chaque semaine, chaque jour même, j'ai la chance de rencontrer ...
Pour ses 375 ans, Montréal méritait plus que des festivités Son avenir reposant aussi sur les gens d'affaires, Montréal reçoit un fonds pour entrepreneur en cadeau d'anniversaire.
Le clown et l'ingénieur BLOGUE. Stéphane Bellavance est un clown. C'est lui qui le dit, et il faut le prendre dans le bon sens du terme.
Faites-moi confiance Je vous en demande beaucoup, n'est-ce pas ? Me faire confiance à moi, une journaliste, à l'heure où la méfiance ...
Pourquoi, comment J'ai la chance de travailler dans une entreprise qui accorde à la diversité des genres une importance stratégique. ...

À propos de ce blogue

Julie Cailliau est éditrice adjointe et rédactrice en chef du Groupe Les Affaires, dont l’équipe de journalistes chevronnés publie le journal Les Affaires, le site lesaffaires.com et le magazine Les Affaires Plus. Elle est également présidente du conseil d’administration de la Fondation des prix pour les médias canadiens. Diplômée de l’École supérieure de journalisme de Lille, en France, Julie a pratiqué le métier de journaliste au sein de plusieurs publications françaises et québécoises. Dans une vie précédente, elle a œuvré à titre d’ingénieure en biotechnologies. Son « why », c’est d’apprendre et d’informer afin de nous permettre de faire les bons choix. La prise de conscience de l’urgence environnementale et l’émergence de l’entrepreneuriat social comptent pour elle parmi les tendances les plus réjouissantes actuellement.

Julie Cailliau