À surveiller: Richelieu, Loblaw et Exfo

Publié le 20/04/2017 à 09:46

À surveiller: Richelieu, Loblaw et Exfo

Publié le 20/04/2017 à 09:46

Par François Pouliot

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Loblaw et Exfo? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


Quincaillerie Richelieu (RCH, 28,44$): plus importante acquisition de l'histoire


Banque Scotia renouvelle une recommandation "performance de secteur".


La société annonce l'acquisition de Weston Premium Woods, un distributeur ontarien de produits décoratifs, de bois franc, et autres items dont la clientèle diversifiée comprend des manufacturiers de cuisine et salle de bain, d'ameublement, etc.


Anthony Zicha indique qu'il s'agit de la plus importante acquisition de l'histoire de l'entreprise, mais que peu de détails financiers ont été fournis, si ce n'est les revenus de 60 M$ de l'entreprise acquise.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


L'analyste indique qu'historiquement la société a payé entre 6 et 8 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) pour ses acquisitions. Étant donné la taille de la dernière, il croit que le prix arrive sans doute dans le haut de la fourchette historique.


Il calcule que la transaction ajoute vraisemblablement 4% au bénéfice, soit entre 0,04$ et 0,05$ par action.


Monsieur Zicha fait en conséquence passer son anticipation de bénéfice 2017 de 1,19$ à 1,21$ par action et celle 2018 de 1,29$ à 1,34$.


Il dit considérer le titre comme bien évalué, mais précise que Richelieu a d'excellentes occasions de croissance aux États-Unis et est bien positionnée pour gagner des parts de marché au Canada.


La cible est maintenue à 29,50$.


Sur le même sujet

À la une

Gare aux profiteurs

Édition de Novembre 2017 | Kathy Noël

Jalousie, attentes, rejet... Un gain d'argent soudain peut susciter la convoitise et le mécontentement.

«Chaque jour de gens nous contactent pour investir dans la crypto»

11:48 | LesAffaires.com et AFP

Les investisseurs institutionnels rechignent encore à s'impliquer. Mais la demande reste «hallucinante».

Entrepreneurs, il est temps de vous mettre au mandarin...

Grâce à un accord de libre-échange avec la Chine, nos entreprises pourraient vendre facilement. Analyse des impacts.